Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Municipales : l’union locale de la CGT pas fan de Collomb, Blein et Demontès

Dans un communiqué dédié au premier tour des élections municipales, l'union locale CGT-Vénissieux-Saint-Fons-Feyzin analyse la position des maires en place. Et les élus socialistes Yves Blein (Feyzin) et Christiane Demontès (Saint-Fons) ne trouvent pas grâce aux yeux du syndicat, coupables d'avoir "adopté les réformes et voté les lois que la CGT a combattu au prix de manifestations et de grèves importantes" comme la loi dite de sécurisation de l'emploi et la réforme des retraites. Concernant Gérard Collomb, l'union locale reproche au sénateur-maire de Lyon d'avoir "opéré unilatéralement un redécoupage territorial du département, sans consultation démocratique, pour créer la métropole, superstructure de concentration des moyens et des pouvoirs au détriment du département et des communes environnantes, structure qui va concerner le transfert de milliers de salariés fonctionnaires territoriaux du département vers la métropole". Enfin, la CGT Vénissieux garde ses bons points pour la maire PC Michèle Picard, "du côté des salariés". "Nous pensons, en toute indépendance, que c'est la voie du rassemblement à suivre pour que de nouvelles perspectives de progrès social et de conquêtes sociales s'ouvrent pour les chômeurs, retraités, salariés et la jeunesse", conclut l'union locale qui, sans donner de consignes de vote précises, a alerté ses sympathisants sur la voie à emprunter selon elle.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.