Affaire Marine Boisseranc : l'unique suspect n'est plus mis en examen

Affaire Marine Boisseranc : l'unique suspect n'est plus mis en examen

La justice lyonnaise fait marche arrière. Le seul suspect du meurtre de Marine, est passé de mis en examen au statut de témoin assisté. Selon le Progrès, la juge d'instruction a rendu sa décision jeudi. Cet homme de 28 ans, ex petit-ami de la victime était suspecté du meurtre de Marine, 20 ans, en octobre 2005 à Chazay-d'Azergues, près de Lyon. Son corps avait été trouvé par son père à son domicile, tuée d'une douzaine de coups de couteau.
L'homme, interpelé en décembre 2011, était parti s'installer en Malaisie après les faits, ce qui avait intrigué les enquêteurs. Il avait été arrêté à son retour en France. Mis en examen pour homicide volontaire, il avait été écroué avant d'être placé sous contrôle judiciaire. Mais mercredi, la juge d'instruction a affirmé qu'il n'existait plus d'indices graves et concordants permettant de justifier sa mise en examen. Le jeune homme, qui reste donc de même partie au dossier, n'est plus sous contrôle judiciaire.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.