Corps carbonisé à Saint-Priest : la thèse du règlement de comptes renforcée

Corps carbonisé à Saint-Priest : la thèse du règlement de comptes renforcée
C'est dans ce champ, aujourd'hui de maïs, que la voiture a été retrouvée - DR Google Maps

L'autopsie du corps retrouvé mercredi soir dans le coffre d'une voiture en feu à Saint-Priest permet d'y voir plus clair dans cette affaire.

Il s'agit d'un homme, qui a été victime d'un tir d'arme à feu. Les enquêteurs ont également identifié le propriétaire de la voiture mais cet homme de 35 ans, déjà connu des services de police, reste introuvable.

La piste du règlement de comptes est donc sérieusement envisagée, il pourrait s'agir d'un "barbecue", méthode employée par les malfrats, surtout marseillais, et qui consiste à laisser une personne dans une voiture en feu. La PJ va désormais chercher à tuer dans l'oeuf la spirale meurtrière qui pourrait s'engager dans la banlieue de Lyon.

Pour rappel, mercredi soir, les pompiers avaient été alertés pour un feu de végétation dans un champ de maïs longeant la rue Lamartine dans Saint-Priest. C'est là qu'ils avaient vu la voiture, à l'origine du sinistre, puis le corps, carbonisé, dans le coffre.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Gerad le 14/09/2014 à 23:12

Un acte lâche

Signaler Répondre

avatar
Zanatos le 14/09/2014 à 13:17

Il se trouve que le propriétaire de la voiture et le défunt sont la même personne, ce qui prouve le manque de jujotte de nos poulets. Les meurtriers ont de beaux jours devant eux

Signaler Répondre

avatar
Colombo zéro le 12/09/2014 à 15:58

" La PJ va désormais chercher à tuer dans l’œuf la spirale meurtrière qui pourrait s'engager dans la banlieue de Lyon".

Elle s"attend à une série de règlements de comptes entre voyous seulement parce que le propriétaire du véhicule serait connu des services de police ?
L’enquête avance vite dites donc....

Signaler Répondre

avatar
SARKY le 12/09/2014 à 09:42

Dingue, j'aurais pensé à une dispute après une partie de pétanque.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.