Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

L’OL à Nantes pour rester dans la dynamique

LyonMag

Invaincu depuis trois journées de Ligue 1, l'OL délesté cette saison de compétition européenne, a désormais le loisir de bien préparer ses matches et notamment celui de Nantes, ce dimanche après-midi (17h), où les Lyonnais tenteront d'obtenir un bon résultat afin de rester dans une bonne dynamique alors que l'on atteint la 8e journée.

Une victoire leur permettrait de rester dans la première moitié du classement, au pied du podium. Au coup d'envoi, les Nantais, assez performants à domicile (3 victoires, 1défaite) n'ont qu'un point d'avance sur l'OL.

Ce sera donc, comme pour ses adversaires, le 3e match de l'Olympique Lyonnais en huit jours avant le retour d'une semaine pleine pour s'entraîner en vue de la réception de Lille. Ainsi, Hubert Fournier devra gérer son effectif et il en est certainement très heureux après l'été meurtrier vécu par le club au cours duquel il a dû bricoler sans succès. Il enregistre enfin le retour de Milan Bisevac, rétabli d'une blessure à une cuisse, qui donnera un peu de concurrence à la défense centrale, clairement le point faible de l'équipe. D'ailleurs, Lindsay Rose n'est pas dans le groupe après avoir été remplaçant contre les Merlus. Il avait été catastrophique contre Monaco.

Avec la rentrée de Henri Bedimo, face à Lorient qui ramène Corentin Tolisso comme un postulant au milieu, celle de Yoann Gourcuff qui a repris la compétition et entré en jeu trois fois après avoir été remplaçant, il peut avoir une nouvelle option à présenter dans l'entrejeu. Le Breton peut-il débuter sur une rencontre à l'extérieur ? C'est la question que l'entraîneur se pose et le public avec lui. Enfin devant, en fonction du choix qu'il prendra sur Gourcuff mais aussi Steed Malbranque ou Arnold Mvuemba, sur le banc au coup d'envoi contre Lorient, il déterminera le rôle à donner à Nabil Fekir, devant ou au milieu ainsi que pour Clinton Njie, étincelant mercredi qui peut être confirmé ou bien remplaçant.

"Il n'y aura pas de changement par rapport à l'adversaire. C'est un principe de base. Il y a une réflexion sur la récupération de ceux qui ont été beaucoup utilisés. C'est cela qui va influencer les choix", souligne Hubert Fournier. "Je me suis permis de changer entre Monaco et Paris. Ça n'a pas perturbé plus que ça le collectif. Ça permet de voir qu'on peut changer sans qu'il y ait une baisse de performance. On voit d'ailleurs que ceux appelés à rentréer sont au diapason du reste de l'équipe et ce sont des bons signes", se réjouit-il. Ainsi, avec un programme allégé et le retour des blessés (il ne reste plus que Grenier, Benzia, Dabo, Fofana à l'infirmerie), plusieurs options se présentent à Fournier. Ce n'était pas du tout le cas cet été et c'est ce qui a coûté l'Europe à l'OL alors que l'adversaire proposé (Astra Giurgiu) n'était pas un cador.



Tags : ol | nantes | Ligue 1 |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.