Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Pour protéger Lyon des inondations, des villages isérois risquent de boire la tasse

Cinq communes de l'Isère et de l'Ain vont devoir dépenser plusieurs milliers d'euros pour épargner Lyon des crues du Rhône. Car une station de pompage protège la plaine de Brangues et du Bouchage de tout risque d'inondation. Mais au-delà d'un certain débit, les pompes s'arrêtent pour laisser le fleuve inonder la plaine et ainsi protéger la capitale des Gaules. Des pompes, dont les coûts d'entretien et de fonctionnement incombent à ces cinq petites communes, à savoir Les Avenières, Brangues, Le Bouchage, Aoste et Saint-Benoît, dans l'Ain. Comme le relate le Dauphiné ce vendredi, ces installations sont actuellement à l'arrêt forcé. La faute à leur système d'étanchéité de leurs circuits de liquide de refroidissement. Du coup l'une des pompes a été extraite mardi pour être envoyée près du Mans pour un diagnostic. Coût de l'opération : presque 50.000 euros. Un chiffre qui comprend seulement le déplacement, l'expertise et le devis des réparations. En attendant, la station de pompage ne tourne pas à plein régime, au risque de ne pas protéger complètement l'agglomération en cas de très forte crue.


Commentaires 1

Déposé le 08/10/2014 à 12h17  
Par Dan Citer

Il est inadmissible qu'il n'y ait que ces cinq petites communes qui contribuent à la maintenance de ces pompes, pour éviter que Lyon soit noyé.
Il serait normal que la municipalité de Lyon participe à ces frais !!!...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.