Face à Reims, l'OL s'en est bien tiré

Face à Reims, l'OL s'en est bien tiré
Nabil Fekir - LyonMag

Avec un but inscrit in extremis, dans le temps additionnel, sur un
centre d'Alexandre Lacazette détourné dans sa propre cage par le gardien
Johny Placide, l'OL s'est imposé dans la douleur face à Reims (2-1).

En début de partie, Corentin Tolisso en reprenant de la tête un coup franc de Nabil Fekir avait ouvert la marque avant que Benjamin Moukandjo n'égalise logiquement profitant de l'incapacité des locaux à prendre le jeu à leur compte.
L'Olympique Lyonnais, qui a préservé par cette victoire sa 3e place avec un point d'avance sur les Verts, 4es, a sans doute encore porté les stigmates de la fessée reçue dans le derby à Saint-Etienne (3-0) et s'est encore montré en difficulté face à un adversaire adoptant un système avec cinq défenseurs.
C'est la troisième fois consécutive que cela se produit après les matches à Bastia et Saint-Etiennne.

"Plus que le système de l'adversaire, nos défenseurs reculent trop vite comme face à Reims en première période. Pour bien attaquer, il faut bien défendre et nous faisions trop d'efforts pour récupérer le ballon, les lignes étaient trop espacées et cela se payait ensuite pour attaquer avec un certain déchet technique", analyse l'entraîneur Hubert Fournier.
"Reims en a profité car ça laissait des espaces dans l'interligne", poursuit-il.

Qu'est ce qui pose des problèmes à l'OL face à ce système à cinq défenseurs ?
"Les côtés sont difficiles à défendre pour nos milieux car ils doivent faire de grandes courses. Le 4-3-3 peut être une réponse, en tout cas face à Reims ça a été une réponse positive. Nous avons pu rectifier à la mi-temps mais la prochaine fois, ce sera mieux de ne pas attendre la mi-temps", dit-il aussi.
Dimanche, l'OL se rendra à Annecy pour affronter une formation d'Evian-Thonon-Gaillard victorieuse à Bastia (2-1) où les Lyonnais n'ont pu obtenir qu'un nul (0-0), il y a deux semaines.
"C'est un match compliqué contre un adversaire difficile. L'horaire est aussi compliqué (14h). Nous aurons peu de récupération et moralement l'ETG aura un capital confiance important après son succès en Corse", prévient Hubert Fournier.

En terme d'effectif, il pourra de nouveau compter sur Milan Bisevac qui a purgé une suspension alors que Clément Grenier et Yoann Gourcuff ne sont pas opérationnels pour ce déplacement tout comme Gueïda Fofana. Ce dernier et Grenier ne sont pas prévus de revenir avant 2015. Quant à Gourcuff, glisser un délai pour son retour s'avère toujours bien aléatoire.

X
0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.