Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Contre Evian, l’OL a eu la main heureuse

Photo d'illustration - LyonMag

Main ou pas main ? Toujours est-il que l'OL s'est imposé in extremis dimanche sur le terrain d'Evian-Thonon-Gaillard sur un penalty transformé par Alexandre Lacazette pour une faute de main d'Adrien Thomasson dans le temps addtionnel.

La décision de l'arbitre Tony Chapron fait encore parler surtout du côté des Haut-Savoyards estimant avoir été floués et que le ballon avait été négocié de la poitrine.
Pour l'Olympique Lyonnais, le chassé-croisé continue avec Saint-Etienne qui avait pris l'espace d'une soirée la 3e place du classement après leur victoire étriquée à domicile contre Bastia (1-0).

Ce succès, le second de la semaine remporté dans le temps additionnel après celui face à Reims, jeudi à Gerland (2-1), permet à l'OL de rester sur le podium avec un point d'avance sur les Verts.
C'est de nouveau Lacazette qui a été l'homme providentiel alors que l'Olympique Lyonnais a été mené deux fois à la marque sur deux but de Cédric Barbosa, âgé de 38 ans.
Après que Yassine Benzia a remis les deux équipes à égalité une première fois (1-1), le buteur de l'OL, qui avait déjà contribué au but victorieux contre les Rémois avec un centre détourné dans sa cage par le gardien Johny Placide, a permis à son équipe de revenir à 2-2 en reprenant victorieusement, malgré un angle, fermé un corner joué par Rachid Ghezzal puis de l'emporter en transformant ce fameux penalty.
Il porte ainsi à 13 son total de buts.
"Oui, il y a une forme de dépendance à Lacazette mais c'est le cas de beaucoup d'équipe. Regardez le Real Madrid avec Cristiano Ronaldo. Bien sûr, Alex n'est pas Cristiano Ronaldo mais à notre niveau, il est déterminant", admet Hubert Fournier qui se félicite du caractère affiché par ses joueurs.
En tout cas, c'est la seconde victoire à l'extérieur décrochée par son équipe après celle obtenue à Nice, là aussi avec deux buts de Lacazette (3-1). C'était le 1er novembre.

De son côté, Jean-Michel Aulas, s'il a loué la personnalité de son équipe, il a également tancé les supporters venus à Annecy qui ont allumé des fumigènes. L'OL se verra sans doute infliger une amende.
"Les garçons ont respecté les consignes et je pense qu’il faudrait qu’une partie des supporters qui avait fait le déplacement aujourd’hui en fasse autant. Il faut savoir que ça va coûter cher à l’Olympique Lyonnais. Les joueurs font tout leur possible pour donner une bonne image du club, et donc il va falloir que la minorité des supporters qui ne jouent pas le jeu se calme, parce que je saurai être sévère avec ces personnes là", a prévenu le président.



Tags : ol | olympique lyonnais |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.