Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le blog spectacles

"L'ennemi intime" sur la guerre d'Algérie, "Un secret de Claude Miller, Aston Villa au Ninkasi Kao...

Cinéma

L’Ennemi Intime. Le film événement de cette semaine. L’histoire d’un jeune lieutenant de l’armée française qui prend le commandement d’une troupe en 1959 en Algérie pendant les “événements”. Il rencontre le sergent Dougnac, un militaire blasé. Ils vont participer ensemble aux combats de ce qu’on refusait alors d’appeler “Guerre d’Algérie”. Le réalisateur Florent Emilio Siri propose un grand film d’émotion, sur un sujet qui est longtemps resté tabou en France. Avec en plus une façon de filmer très directe, un véritable film de guerre à l’américaine. Siri n’épargne rien aux spectateurs : scènes de torture, de massacres, de cadavres carbonisés, de propagande par l’armée française... Et c’est ce qui rend “L’Ennemi Intime” si fort. Enfin un grand film sur la guerre d’Algérie.

 

 

Un Secret. Le réalisateur Claude Milller adapte sur grand écran le roman du psychanalyste Philippe Grimbert. C’est l’histoire d’un petit garçon, François, qui imagine le passé de ses parents et s’invente un frère, le fils idéal qu’auraient voulu avoir ses parents. Une histoire qui se déroule sur fond de seconde guerre mondiale. Mais le plus important c'est la culpabilité des deux amants fous amoureux. Un bon film où l’on est pris par cette passion tragique. Avec en plus un casting de stars : Patrick Bruel, Cécile de France, Ludivine Sagnier, Mathieu Amalric et Julie Depardieu !

Musique

Aston Villa, l’un des meilleurs groupe de rock français, est en concert le 10 octobre au Ninkasi Kao. Alors que les jeunes allemands de Tokio Hotel seront le lendemain à la Halle Tony Garnier. Un groupe qui cartonne chez les jeunes, d’ailleurs le concert affiche complet depuis plusieurs semaines. Un concert à ne surtout pas rater le 13 octobre : la star du reggae Tiken Jah Fakoly est en concert au Transbordeur. Il présente son nouvel album “L’Africain”. Un concert au profit de l’association lyonnaise Toloni qui permettra d’acheter des fournitures scolaires pour des écoles en Côte d’Ivoire.
Une très bonne soirée électro à signaler le 6 novembre à la Plateforme, une péniche du quai Augagneur, avec au programme The Hacker et la lyonnaise Miss Kittin. A noter aussi le festival Rocktambule avec une cinquantaine de groupes au programme du 4 au 20 octobre dans plusieurs villes de la région : Lyon, Grenoble, Bourgoin, Bourg-en-Bresse, Annemasse. Avec par exemple le 13 octobre Jim Murple Memorial à Viviers en Ardèche, MAP et Hocus Pocus à Fontaine, Amélie-les-Crayons à La Mure et Prohom à Bourgoin. A ne pas rater : les deux dernières soirées au Summum de Grenoble avec encore Tiken Jah Fakoly et l’Orchestre National de Barbès mais aussi les Lyonnais du Peuple de l’herbe et de High Tone. Renseignements : www.rocktambule.com

Spectacle

Le théâtre de la Renaissance à Oullins ouvre sa saison avec “Les folies d’Offenbach”. Une création fantaisiste et joyeuse de Jean Lacornerie (lire son interview). Avec les meilleurs chansons d’Offenbach. Un spectacle musical plein de joie et de folie.

Danse

La Maison de la danse propose jusqu’au 13 octobre “Sombrero”, une chorégraphie du célèbre chorégraphe Philippe Decouflé (lire son interview). Des danseurs au visage peint, des projections vidéos en noir et blanc, quelques tâches de couleur et des ombres qui dansent. “Sombrero” est un spectacle qui mêle poésie, fantastique et humour : une ballerine est manipulée par des mains géantes en ombre chinoise, un danseur part à droite pendant que son double, une forme blanche, part à gauche. Un spectacle très original où l’on croise aussi des silhouettes qui ressemblent à Zorro, Nosferatu ou Mickey. Un immanquable de la rentrée.
“Sombrero”, direction artistique de Philippe Decouflé. Jusqu’au 13 octobre à la Maison de la danse. Tarifs : de 20 à 30 euros. Renseignements : 04 72 78 18 00 ou www.maisondeladanse.com

Le resto de la semaine

Le Koodeta
Après plusieurs mois de fermeture, le Koodeta a rouvert. Avec en cuisine : le chef Olivier Deterne qui prop”ose pour la première fois à Lyon une cuisine moléculaire, c’est à dire qui a recours à des réactions chimiques. Exemple : les cuissons se font à l’azote liquide, le sucre est gazéifié... Et la présentation des plats est toujours très imaginative. Bref, cela donne au final une cuisine légère et ludique. On l’a d’ailleurs testé le jour où on est allé déjeuner au Koodeta. En prenant le menu du jour, avec en entrée sa crème d’asperge présentée dans un petit versoir en verre, servie avec une brochette de pleurotes coupés en fines lamelles. Une entrée originale qu’on a bu avec une paille ! Et surprise : le plat est vraiment bon. Et surtout très parfumé, avec une jolie couleur vert d’eau. On continue avec un plat plus classique. Mais excellent et copieux. Il s’agit d’un onglet accompagné de champignons frais : cèpes, pleurotes, girolles... Servi avec des chips de betterave et un flan de polenta, un plat très à la mode en ce moment. Enfin, on termine par un dessert italien : une panacotta à la cannelle et son coulis de fruits rouges, accompagnée d’un sorbet à la pêche de vigne, et d’une tuile aux amandes faite maison. Extra et joliment présenté dans une verrine. Bref, le repas a été une bonne surprise d’autant que le prix du menu du jour est tout à fait raisonnable : 23,5 euros avec un verre de mâcon village. Par contre, à la carte, les prix s’envolent vite. Plat autour de 25 euros. Autre atout du Koodeta : le cadre qui est très sympa. Il s’agit d’un immense hangar de 600 m2 aménagé dans une ambiance latino. Menu affaire à midi à 19,5 euros. Le Koodeta, 6 rue Lavoisier, Lyon 3e. Tél. : 04 78 60 94 42.

Vous êtes allé voir un spectacle ou dîner dans un restaurant ? N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez en nous faisant part de vos impressions. Vous gagnerez des places de théâtre, de cinéma...


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.