Les migrants de Décines relogés pour la troisième fois

Les migrants de Décines relogés pour la troisième fois
Ces sans-papiers étaient logés temporairement à Décines - LyonMag

Les 164 demandeurs d’asile, dont 42 enfants, qui logeaient dans un local à Décines ont dû déménager une nouvelle fois.

Ils sont maintenant dans des lieux religieux ou dans des campings autour de Lyon. La solution, encore une fois provisoire, devrait durer 15 jours. Les migrants venant de Serbie, du Kosovo ou encore de Roumanie, avaient été expulsés en avril dernier d’un bâtiment de l’armée, qu’ils squattaient depuis 2013, boulevard Yves-Farges dans le 7e arrondissement de Lyon. Durant quelques nuits, le père Bruno-Marie Duffé, en charge de la thématique «Famille et société» au diocèse de Lyon, les avaient accueillis dans un gymnase de l’école des Maristes. Le père avait ensuite loué un local de 350 m2 à Décines, pendant de 45 jours.

Des militants d’associations comme CLASSES, LDH ou Jamais sans toit, ont appelé à un rassemblement jeudi à 18h30 devant la préfecture du Rhône pour demander un rendez-vous avec le préfet. Mais parmi les migrants, plus de la moitié d’entre eux sont visés par une obligation de quitter le territoire français.


10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
totocaca le 05/06/2015 à 10:45

la moitié sont sanctionné par une obligation de sortie du territoire...
pourquoi ne pas les renvoyer chez eux lors de cette expulsion?

si je comprend bien, si je ne respecte pas la loi, je ne suis pas obliger d executer la sanction...
c est bon a savoir pour les prochains paiements des impots, des amendes, .....

belle jurisprudence que voila!!

bientot, nous fermerons les yeux sur la GPA a l etranger, et n appliquerons pas la loi...
ah zut.. c est deja le cas!!!

Signaler Répondre

avatar
SED LEX le 03/06/2015 à 09:31
gillesbb a écrit le 03/06/2015 à 07h19

on a plus les moyens de donner tant d'argents à tous ces gens

Surtout que d'autres vont arriver :
4 200 clandestins ont été débarqués vendredi sur les côtes italiennes

Signaler Répondre

avatar
SED LEX le 03/06/2015 à 08:46
voireuil a écrit le 02/06/2015 à 19h48

L'OQTF est parti en vacances... pour plus d'informations... contactez... bah, y a quelqu'un au Ministère de la Justice?

C'est une mesure administrative qui est du ressort du Préfet ( Ministère Intérieur) et non de la Justice. La question est
qu'attend le Préfet pour organiser le retour de ces clandestins ?

Signaler Répondre

avatar
gillesbb le 03/06/2015 à 07:19

on a plus les moyens de donner tant d'argents à tous ces gens

Signaler Répondre

avatar
Carredesoie le 03/06/2015 à 00:54

Et pour le camp de Vaulx la Soie ? quand aura lieu l'expulsion !!!

Signaler Répondre

avatar
retouraupays le 02/06/2015 à 23:15

Le mieux est qu'ils retournent chez eux. En France il n'y a d'avenir pour eux.

Signaler Répondre

avatar
Blackberry Swansea le 02/06/2015 à 22:32

Mas tu vu nous avons assez de nourrir des fénéants, plus belle la vie pour ces gens là. Quand je pense aux français qui ne peuvent pas joindre les deux bouts.

Signaler Répondre

avatar
raslebol69 le 02/06/2015 à 20:48

"La moitié d'entre eux sont visés par une obligation de quitter le territoire", en toute logique il ne faut donc trouver une solution que pour la moitié de ces "migrants"...

Signaler Répondre

avatar
bienvenue le 02/06/2015 à 20:12

retour au pays direct!

Signaler Répondre

avatar
voireuil le 02/06/2015 à 19:48

L'OQTF est parti en vacances... pour plus d'informations... contactez... bah, y a quelqu'un au Ministère de la Justice?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.