Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Coup d'envoi à 21h - LyonMag

Trophée des Champions : le PSG et l’OL, deux mondes différents

Coup d'envoi à 21h - LyonMag

Le Trophée des Champions entre le PSG et l'OL ce soir à Montréal (21h) oppose deux clubs figurant désormais chacun dans une galaxie différente et la confrontation entre les deux premiers du championnat de France 2015 pourrait donner des indications de ce qu'il pourrait advenir cette saison en Ligue 1 qui débute le week-end prochain.

Champions depuis trois ans, les Parisiens, qui ont aussi gagné en 2015 la coupe de France et la coupe de la Ligue, sont archi-favoris à leur propre succession en L1 mais aussi pour cette rencontre.
Pour sa part, l'Olympique Lyonnais figure au rang des prétendants comme Monaco, Marseille voire Saint-Étienne, Bordeaux et Lille, condamnés à ne pouvoir viser que la 2e place, qualificative directement pour la Champion's league que le club de Jean-Michel Aulas va retrouver en septembre après trois ans d'absence.

Ainsi, cela pourrait être Paris seul devant et les autres derrière même si cela n'a pas toujours été aussi simple que cela lors de l'exercice précédent au cours duquel Lyon a tenu la dragée haute avant de céder dans les derniers lacets vers le sommet.
Avec 500 millions d'euros de budget, le PSG affiche sa puissance aussi bien en terme médiatique et d'image que sur le marché des transferts où il vient d'obtenir le transfert d'Angel Di Maria de Manchester United pour 66 millions d'euros.
Zlatan Ibrahimovic reste une star internationale adulée même jusqu'en Amérique du Nord où les fans se pressent pour le voir.
Il sera l'attraction numéro du Trophée des Champions au stade Saputo qui doit afficher complet alors que les Champions de France après un stage en Autriche, viennent de réussir leur tournée en Amérique, suivie par une forte délégation de journalistes.
Le bilan : quatre victoires et un nul face à Wiener (Autriche), Benfica, Fiorentina, Chelsea et Manchester United.

De son côté, l'OL, arrivé au Québec mercredi, s'est préparé dans une relative tranquillité médiatique et populaire.
Au plan budgétaire, JMA a beau annoncer que le budget va très sensiblement augmenter, il ne se situera qu'aux alentours de 170 millions d'euros grâce aux revenus de la Ligue des Champions et grâce à l'entrée dans le Grand stade de Décines qui doit générer de nouvelles recettes calculées en dizaine de millions d'euros. En juin, le club a révélé une baisse des produits d'activité pour le 8e exercice consécutif. Le chiffre d'affaire se situant en 2015 à 103,2 M€ contre 120,5 en 2014 et 214,1 M€ en 2007.
Oui, l'Olympique Lyonnais va entrer dans une nouvelle dimension cette saison mais il restera encore bien loin de ce PSG qui se veut l'égal des grands d'Europe comme souhaitait l'être Lyon il y a quelques années.
Mais pendant l'absence des Lyonnais, la Ligue des Champions a évolué et il est bien difficile de se faire une place dans le Top 8 avec un budget inférieur à 200 M€... Et Paris, tout juste délesté du poids du Fair Play Financier imposé par l'UEFA, ne parvient pas encore à franchir ce cap malgré ses moyens colossaux.

Pour sa préparation, l'OL ne s'est pas trop déplacé et sportivement, il n'a pas donné les gages de solidité attendus.
Deux défaites initiales contre Sion et le PSV Eindhoven (1-0, 2-0), une victoire encourageante contre l'AC Milan à Gerland  (2-1) avant qu'une déroute 6-0 devant Arsenal puis une autre face à Villareal il y a huit jours à Londres ne viennent tout balayer sauf les doutes qu'il faut se renforcer. Et sérieusement.
"Le seul mérite de cette défaite 6-0 est d'avoir montré aussi à ceux qui avaient encore des hésitations que l'on a encore un groupe un peu court par rapport aux grandes équipes européennes. Il a aussi engendré une perte de confiance que l'on va essayer de gagner de nouveau avec ce match même si ce sera compliqué. Le PSG est déjà bien rôdé", a estimé Hubert Fournier en conférence de presse.

Sur les compositions d'équipes du jour, les deux clubs ne sont pas, là non, plus sur un pied d'égalité, loin s'en faut.
Le Paris Saint-Germain peut aligner quasiment son équipe type de la saison dernière alors qu'il y a beaucoup d'absents à l'OL comme Milan Bisevac, insuffisamment rétabli, Jérémy Morel, Clément Grenier blessé et opéré d'une cuisse vendredi, Nabil Fekir, suspendu, Clinton Njie qui a quitté l'entraînement de vendredi en se tenant la cuisse paraît très incertain. On ne parle pas de Gueida Fofana dont l'état de la cheville est préoccupant et qui est attendu désormais, au mieux, en janvier.
Du coup, Fournier devrait être contraint de titulariser une charnière centrale Bakary Koné-Samuel Umtiti qui ne donne pas toutes les garanties et Steed Malbranque pourrait être le meneur de jeu dans un 4-4-2 à moins que l'option du 4-3-3 ne soit retenue.



Tags : ol | PSG | trophée des champions |

Commentaires 3

Déposé le 03/08/2015 à 08h27  
Par POST COGITO Citer

Post monétaire a écrit le 01/08/2015 à 14h32

2 mondes différents :
.
D'un côté le foot-bizness
de l'autre le foot-bizness.

Quel intelligence ! quel sens de l'analyse ! quels propos nuancés et réfléchis !... quel effort surhumain....

Au fait, tu penses sérieusement que les Qataris ont repris le PSG pour faire du business ? Eux n'ont jamais pensé à une quelconque possibilité de rentabilité économique en tous cas....

Post monétaire Déposé le 01/08/2015 à 14h32  
Par Post monétaire Citer

2 mondes différents :
.
D'un côté le foot-bizness
de l'autre le foot-bizness.

Déposé le 01/08/2015 à 10h49  
Par Jean de LA FONTAINE Citer

La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf
--
Une Grenouille vit un Boeuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,
Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille,
Pour égaler l'animal en grosseur,
Disant : "Regardez bien, ma soeur ;
Est-ce assez ? dites-moi ; n'y suis-je point encore ?
- Nenni. - M'y voici donc ? - Point du tout. - M'y voilà ?
- Vous n'en approchez point.". La chétive pécore
S'enfla si bien qu'elle creva.
Moralité :
Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.