Givors : le père frappe sa femme puis ses enfants qui tentaient de s'interposer

Givors : le père frappe sa femme puis ses enfants qui tentaient de s'interposer
Photo d'illustration - LyonMag

Les policiers sont intervenus dans la nuit de vendredi à samedi à Givors.

Un homme de 38 ans venait, à son domicile, de frapper sa femme à coups de poings (3 jours d'ITT) mais aussi ses enfants qui tentaient de s'interposer (2 jours d'ITT). Dans sa furie, l'individu s'emparait ensuite d'un couteau pour le placer sous la gorge de son épouse, l'entaillant légèrement.
Sa fille tentait enfin de s'enfuir, mais le père la retenait par les cheveux avant de la projeter au sol et de la rouer de coups.

Face aux policiers, le trentenaire se rebellait et frappait les fonctionnaires. Présenté au parquet dimanche à l'issue de sa garde à vue, il a été laissé libre.

20 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
criedeguerre le 28/10/2015 à 22:06

incroyable j'encourage cette personne a recommencer! mais ou est la justice? pfffff

Signaler Répondre

avatar
Boby le 28/10/2015 à 21:52

C'est ça la France

Signaler Répondre

avatar
sab le 28/10/2015 à 18:37

libre???pauvre FRANCE,les policiers se font insulter et frapper sans conséquences par la racaille,ca va empirer

Signaler Répondre

avatar
Sybille le 28/10/2015 à 17:31

C'est vraiment un salop , une mer......
Je pense que celui vas recommencer , et ensuite il se retrouvera en prison après un forfait.
Bon la justice elle n'as pas bien fait son travail .

Pour moi c'est un co.. est lâche

Signaler Répondre

avatar
Biche le 28/10/2015 à 15:32

Douce France
Cher pays de mon enfance ............

Signaler Répondre

avatar
feu à volonté le 28/10/2015 à 14:28

qu'est ce que c'est ce verdict ? pourquoi le parquet ne fait
pas appel de la décision ?

Signaler Répondre

avatar
Fan2choco le 28/10/2015 à 13:50

'Laissé libre' !?!?!!!! Mais, quelle mouche a piqué le juge ? Une erreur de procédure ? C'est ab-so-lu-ment incompréhensible ; les victimes sont à plaindre......

Signaler Répondre

avatar
ithaca le 28/10/2015 à 12:39

libre ??????

Signaler Répondre

avatar
pshef77 le 28/10/2015 à 10:45

c tellement facile de jouer les gros bras sur femmes ou enfants.

Signaler Répondre

avatar
ouesch le 28/10/2015 à 10:44

c'est vrai qu'avant taubira la violence conjugale n'existait pas , on a pas dit si le gars était baptisé

Signaler Répondre

avatar
nina76 le 28/10/2015 à 10:36

Un véritable scandale,il va revenir, et cette fois il tueras femme et enfants!!!!!.vivement 2017,que l'on vire tous ces nuls, à commencer par taubira.Je suis dégoutée.

Signaler Répondre

avatar
Sly le 28/10/2015 à 10:31

Honteux de le laisser libre!!!!
Mais où va-t-on???
Cela devient très inquiétant!

Signaler Répondre

avatar
jean michel le 28/10/2015 à 10:29

Bien que n'apprécie pas Taubira pour sa mauvaise vision de la justice, là seul le juge est à mettre en cause, il y a maintenant des juges qui sont plus des idéologues que des juges, le mur des cons nous à montrés que la politique était très présente dans la justice et les juges du syndicat de la magistrature sont des idéologues qui applique le programme de ce syndicat et se moquent des lois.

Signaler Répondre

avatar
mira le 28/10/2015 à 10:29

laisse libre une sacrée justice wow terrible .
il va recidiver ca c'est sur ...

Signaler Répondre

avatar
Bernard Poivrot le 27/10/2015 à 11:11
robertpb69 a écrit le 27/10/2015 à 10h59

quelle belle justice mise en place par taubirat quand vas t'on la virer

Quand vous saurez écrire français. Oui on a le temps !

Signaler Répondre

avatar
robertpb69 le 27/10/2015 à 10:59

quelle belle justice mise en place par taubirat quand vas t'on la virer

Signaler Répondre

avatar
Padamalgam500 le 26/10/2015 à 15:47

Si Dieu le voulait...

Signaler Répondre

avatar
taxxxi69 le 26/10/2015 à 15:40

Laisser libre !!!! Et apres on s'etonne que des drames arrivent. Je comprend aussi le desarroi des policiers face a une justice passive et lache.

Signaler Répondre

avatar
Un jour comme un autre à le 26/10/2015 à 14:12

Givors j'ai envie de dire

Signaler Répondre

avatar
NAPO le 26/10/2015 à 13:38

Face aux policiers, le trentenaire se rebellait et frappait les fonctionnaires. Présenté au parquet dimanche à l'issue de sa garde à vue, il a été laissé libre. !!!!!

Non content de frapper son épouse ( blessée avec un couteau) ainsi que ses enfants, il frappe les policiers
Résultat : laissé libre
Le plus curieux, c'est que les policiers continuent d intervenir. A leur place, retrait.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.