L'OL revient dans la course à l'Europe

L'OL revient dans la course à l'Europe
LyonMag

Trois victoires de rang et voilà l'OL, vainqueur dimanche de Caen à Décines (4-1), revenu au pied du podium, à un point de Nice et Saint-Etienne et dans la course à l'Europe.

L'Olympique Lyonnais reste encore à sept longueurs de Monaco, 2e qui a arraché le nul chez les Verts mais cette série de succès permet d'envisager une fin de saison très intéressante.


Toutefois, il faudra confirmer dimanche à Lille qui vient de tenir en échec le PSG (0-0) et contre ce même Paris Saint-Germain, le 28 février au Parc OL où les joueurs de Bruno Genesio ont pris leurs marques assez rapidement ce qui n'est jamais facile à l'occasion d'un changement de stade.


Certes, face au Stade Malherbe, on était loin des 50 000 spectateurs espérés par Jean-Michel Aulas. Avec 38.624 personnes dans les gradins, on est encore dans les standards du stade de Gerland qui faisait le plein en fin de saison dernière à la faveur des bons résultats enregistrés par l'équipe.


Il faudra, et c'est bien logique, du temps et de la patience pour fidéliser un chiffre supérieur à 40 000 pour des affiches du calibre de Lyon-Caen.
Il n'empêche que ceux qui se sont déplacés ont assisté à un bon match, spectaculaire avec des buts signés Umtiti, Lacazette, Cornet et Tolisso. Si Valbuena est crédité d'une bonne performance, il n'apparaît toutefois sur aucun des quatre buts lyonnais et Anthony Lopes a fêté son centième match en Ligue 1.


Au total, l'OL, depuis le 9 janvier, a inscrit 12 buts en quatre matches au Parc Olympique Lyonnais soit autant qu'en neuf rencontres à Gerland lors de la première moitié de saison.


Le changement d'entraîneur à la trêve a certainement contribué à relancer le groupe, 9e à la fin des matches aller à six points de la 2e place, mais celui-ci bénéficie aussi du retour de nombreux joueurs blessés et qui manquaient fortement durant les mois de novembre et décembre mais aussi de l'allègement du calendrier après les éliminations des compétitions européennes et des coupes nationales.

Avec un match hebdomadaire jusqu'en fin de saison, l'OL n'a plus qu'un objectif sur lequel se concentrer, c'est un avantage dont il avait su profiter la saison dernière pour se relancer, notamment après avoir été écarté de l'Europa league dès la fin août.
"Le fait de ne plus avoir que le championnat peut être un avantage même si on a un effectif conséquent qu'il faudra gérer", reconnaît Bruno Genesio. "Il ne faut pas s'enflammer, tempère Valbuena. L'état d'esprit est formidable et mathématiquement, tout est possible".

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
marinade melenchonnage le 15/02/2016 à 15:32
maçonnage a écrit le 15/02/2016 à 14h48

l'espoir fait vivre et vibrer le petit capitaliste local
sous la protection des francs maçons sous le patronage du baronnet

Plutôt Marine ou Jean Luc ?
Moi j'arrive plus à faire le distingo entre les deux....

Signaler Répondre

avatar
maçonnage le 15/02/2016 à 14:48

l'espoir fait vivre et vibrer le petit capitaliste local
sous la protection des francs maçons sous le patronage du baronnet

Signaler Répondre

avatar
kamel69110 le 15/02/2016 à 13:13

alleeeezzzzz L'OOLLLLLL !!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.