Une femme se fait agresser dans un restaurant rue Mercière

Une femme se fait agresser dans un restaurant rue Mercière
LyonMag

Dimanche vers 7 heures du matin, une femme qui venait d’ouvrir son restaurant s’est faite agresser par un homme dans le 2e arrondissement de Lyon.  

Tandis qu’elle commençait la mise en place du restaurant Pléthore et Balthazar, une jeune femme a été surprise par un homme venant de casser la vitrine de l’établissement. Il l’a d’abord attrapée par les cheveux pour l’obliger ensuite à ouvrir la caisse. Le larcin accompli, le voleur a fini par prendre la fuite à pied.

La Sûreté départementale est en charge de l’enquête.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
peace & love le 19/02/2016 à 14:08
CARIOCA a écrit le 19/02/2016 à 12h11

Pas si peace and love que ça au final dis donc...Du calme...

:)

Signaler Répondre

avatar
CARIOCA le 19/02/2016 à 12:11
peace & love a écrit le 19/02/2016 à 10h19

ben reste dans le sud au lieu de dire des âneries la rue mercière est depuis près de 30 ans une des rues les plus commerçantes de Lyon

Pas si peace and love que ça au final dis donc...Du calme...

Signaler Répondre

avatar
mam le 19/02/2016 à 10:49
peace & love a écrit le 19/02/2016 à 10h19

ben reste dans le sud au lieu de dire des âneries la rue mercière est depuis près de 30 ans une des rues les plus commerçantes de Lyon

Christian a raison: avant d'être branchée et commerçante, la rue Mercière était très "chaude". Commerçante aussi, mais avec d'autres "commerces" moins avouables ;-)

Signaler Répondre

avatar
peace & love le 19/02/2016 à 10:19
christian83 a écrit le 18/02/2016 à 17h15

rue Mercière , je ne sais pas maintenant il y a longtemps que j'ai quitté Lyon pour le sud , jeune charcutier je travaillais rue du Garet , je connaissait donc bien tout le quartier autour de la place des Terreaux , je me souviens bien de cette rue Mercière , rue chaude , dans un quartier qui était alors très chaud , dans cette rue il y avait notamment la ( pute ) à la jambe de bois qui œuvrais , bien sur ces souvenirs n'ont rien à voir avec cette triste affaire , mais le titre à fait resurgir des souvenirs de jeunesse , j'avais dans le quartier pas mal de copains qui n'étaient disons , pas très fréquentables , mais bon c'était mes copains , nous avions notre QG dans un petit bistrot place de la platière le Saint pierre , oui que de vieux souvenirs , amis Lyonnais bonne soirée

ben reste dans le sud au lieu de dire des âneries la rue mercière est depuis près de 30 ans une des rues les plus commerçantes de Lyon

Signaler Répondre

avatar
CARIOCA le 19/02/2016 à 10:09
christian83 a écrit le 18/02/2016 à 17h15

rue Mercière , je ne sais pas maintenant il y a longtemps que j'ai quitté Lyon pour le sud , jeune charcutier je travaillais rue du Garet , je connaissait donc bien tout le quartier autour de la place des Terreaux , je me souviens bien de cette rue Mercière , rue chaude , dans un quartier qui était alors très chaud , dans cette rue il y avait notamment la ( pute ) à la jambe de bois qui œuvrais , bien sur ces souvenirs n'ont rien à voir avec cette triste affaire , mais le titre à fait resurgir des souvenirs de jeunesse , j'avais dans le quartier pas mal de copains qui n'étaient disons , pas très fréquentables , mais bon c'était mes copains , nous avions notre QG dans un petit bistrot place de la platière le Saint pierre , oui que de vieux souvenirs , amis Lyonnais bonne soirée

C'est vrai mes parents m'avaient parlé de cette époque où la rue Mercière était à éviter (prostitution, trafic...). Elle a bien changé depuis, et fais plus maintenant limite dans le style bobo, avec tous ses restaurants et bars branchés.

Signaler Répondre

avatar
christian83 le 18/02/2016 à 17:15

rue Mercière , je ne sais pas maintenant il y a longtemps que j'ai quitté Lyon pour le sud , jeune charcutier je travaillais rue du Garet , je connaissait donc bien tout le quartier autour de la place des Terreaux , je me souviens bien de cette rue Mercière , rue chaude , dans un quartier qui était alors très chaud , dans cette rue il y avait notamment la ( pute ) à la jambe de bois qui œuvrais , bien sur ces souvenirs n'ont rien à voir avec cette triste affaire , mais le titre à fait resurgir des souvenirs de jeunesse , j'avais dans le quartier pas mal de copains qui n'étaient disons , pas très fréquentables , mais bon c'était mes copains , nous avions notre QG dans un petit bistrot place de la platière le Saint pierre , oui que de vieux souvenirs , amis Lyonnais bonne soirée

Signaler Répondre

avatar
CARIOCA le 18/02/2016 à 09:00

Bla Bla Bla...Quand on a rien à dire? on se tait. Comme disait...je sais plus qui...: si tu ce que tu dis n'est pas plus beau que le silence, alors tais toi!

Signaler Répondre

avatar
patator le 17/02/2016 à 20:49

je ne vous comprend pas bande de frustres

Signaler Répondre

avatar
Bibilou le 17/02/2016 à 14:55

Même si Kikiyoyo s'est mal relu, sa remarque est juste. on ne se fait pas agresser, on est agressé !

Signaler Répondre

avatar
BL le 17/02/2016 à 13:47

Tu ferais mieux de te relire au lieu de donner des leçons...!

Signaler Répondre

avatar
Kikiyoyo le 17/02/2016 à 13:29

on ne SE FAIT pas agresser; ON A ÉTÉ agressé ! Quand on elle s'est fait agresser ça veut dire que c'est elle qui l'a voulu !!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.