Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

DR Bruno Dumétier architecte et Kaufman & Broad

Villeurbanne : un projet de réhabilitation pour le secteur Gervais-Bussière

DR Bruno Dumétier architecte et Kaufman & Broad

Ce mardi, le maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret, présentait à la presse le premier projet urbain partenarial (PUP) de la ville.

Le PUP est une initiative privée dans le but de réaliser une opération de construction. "Il présente un intérêt public puisqu’il permet de réguler les prix du foncier et d’augmenter les recettes finales de la ville", confie Jean-Paul Bret.

 

Ce projet concerne donc l’aménagement d’un secteur d’1,4 hectare à proximité de la place Wilson et des Charpennes. Cet ancien site d’activités artisanales a intéressé les groupes d’investisseurs Vinci Immobilier et Kaufman & Broad. "Depuis longtemps, les terrains étaient occupés par les entreprises mais aucune réelle activité économique n’était exercée", explique le maire de Villeurbanne. Le PUP prévoit la construction d’une série de petits immeubles de deux à quatre étages avec au total 210 logements.

 

Une voirie verra également le jour à l’issue des travaux. Sur le principe d’une zone à 30, elle va permettre d’ouvrir l’impasse Métral. Celle-ci a notamment profité aux investisseurs qui ont pu obtenir un permis de conduire. Le secteur intégrera également des "perspectives paysagères avec la présence d’arbres, de plantations en pleine terre, de zones d’infiltration d’eau de pluie et de jardins partagés, aménagés par la ville", ajoute Jean-Paul Bret.

 

D’un autre côté, au sud du projet, le relais jeunes sera démoli et reconstruit pour permettre l’accueil d’une centaine de chambres pour jeunes travailleurs et des étudiants en apprentissage. La résidence, divisée en deux bâtiments de quatre étages, proposera 104 logements T1 meublés et équipés. 65 de ces logements seront toutefois réservés aux jeunes en formation en alternance de la Chimie, dans le cadre du partenariat entre Alliade Habitat et l’Union des Industries de la Chimie.

 

Pour ce premier projet urbain partenarial, le coût total des travaux est estimé à 2,3 millions d’euros. La participation des promoteurs s’élève à 1,4 million d’euros. Les charges de la ville de Villeurbanne devraient être de 400 000 euros et celles de la Métropole 500 000 euros. Les travaux de la voirie devraient débuter fin 2016, les constructions de logements en 2017 et les premières livraisons fin 2018.

 

Pour ce qui est de la convention, elle fera l’objet d’une délibération votée au sein des conseils métropolitains et municipaux en mars prochain pour une signature prévue en avril 2016.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.