Accusé d’agression sexuelle, un prêtre éloigné du diocèse de Lyon

Accusé d’agression sexuelle, un prêtre éloigné du diocèse de Lyon
photo d'illustration - DR

Empêtré dans différentes affaires de mœurs, le Diocèse de Lyon voit un nouveau cas d’agressions sexuelles ressurgir du passé.

On apprend ce vendredi qu’un prêtre, condamné en 2010 à 6 mois de prison avec sursis pour abus sexuel, a simplement été déplacé dans une autre paroisse, pendant le temps de l’enquête.

Les faits remontent à 2008, à Longes, dans le Rhône. L’homme de foi avait agressé sexuellement un jeune majeur.

Malgré la plainte déposée à son encontre, le prêtre avait été muté à la paroisse de St Cloud, puis promu vicaire de Bagneux.

X
10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
un brin de lucidité le 09/04/2016 à 14:37
Plume a écrit le 08/04/2016 à 21h26

Et de six! Aux moins six prêtres du diocèse sont donc concernés par des affaires de délinquance sexuelle. Mais ce n'est évidement que la partie émergée de l'iceberg. On va bientôt pouvoir dédier un espace réservé aux prêtres catholiques dans les prisons...

La corruption est presque palpable dans cet organisme. Quand on pense au silence qui règne auprès de la bourgeoisie lyonnaise qui pratique une omerta indigne. J'espère que l'esprit de rébellion qui couve en ce moment dans les rues de la France donnera l'occasion à d'autres victimes du viol clérical catholique à se manifester. Et je voudrais que l'Etat ait le courage de prendre ses responsabilités et ouvrir une enquête pour démontrer les problèmes criminels et sexuels intrinsèques à l'église catholique. N'attendez pas un autre Romain Farina à sévir pour arrêter ces criminels qui se cachent sous une robe de décence.....

Signaler Répondre

avatar
un brin de lucidité le 09/04/2016 à 14:32
Plume a écrit le 09/04/2016 à 10h24

Chouki, n'oubliez pas vos cours de probabilité du lycée. Les prêtres sont responsables d'une faible proportion des actes pédophiles parce qu'ils sont eux-même très peu nombreux. A ce stade de l'affaire Barbarin, on sait que 6 prêtres sur 400 sont des délinquants sexuels. A Boston, à la fin de l'enquête ayant conduit à la démission de l'évêque, il a été prouvés que 8% des prêtres étaient impliqués dans au moins une affaire de délinquance sexuelle. Cette proportion est évidement beaucoup plus forte que dans le reste de la population. Un prêtre à donc beaucoup plus de chance d'être déviant sexuellement que votre voisin de palier, votre oncle ou votre professeur d'anglais.

Le célibat volontaire : de la perversité totale, le catholicisme a un rapport avec la sexualité humaine aussi malade que celui des partisans du Daech. Tout le monde sait que la libido étouffée est la mère de la violence et des actes barbares les plus impensables.

Signaler Répondre

avatar
Plume le 09/04/2016 à 10:24

Chouki, n'oubliez pas vos cours de probabilité du lycée. Les prêtres sont responsables d'une faible proportion des actes pédophiles parce qu'ils sont eux-même très peu nombreux. A ce stade de l'affaire Barbarin, on sait que 6 prêtres sur 400 sont des délinquants sexuels. A Boston, à la fin de l'enquête ayant conduit à la démission de l'évêque, il a été prouvés que 8% des prêtres étaient impliqués dans au moins une affaire de délinquance sexuelle. Cette proportion est évidement beaucoup plus forte que dans le reste de la population. Un prêtre à donc beaucoup plus de chance d'être déviant sexuellement que votre voisin de palier, votre oncle ou votre professeur d'anglais.

Signaler Répondre

avatar
Sophie. le 09/04/2016 à 08:37
chouki a écrit le 08/04/2016 à 20h54

au secours , la religion n'a rien à voir dans ces actes, car pour info plus de 80 % des abus sur enfants se déroulent dans le cadre familiales mais bizarrement tout le monde se focalise sur les actes effectués par des prêtres ou des profs..

Bien sur que si la religion à quelque chose à voir la dedans.
D'une part faire la morale aux autres, hurler contre l'égalité du mariage civil pendant que l'on couvre des histoires de prêtres pédophile démontre à quel point l'église est perverse.
D'autre part il ne me semble pas que les actes pédophiles dans le milieux familiale se traduisent par une "promotion" ce qui au vu des différentes affaires est malheureusement le cas dans l'église catholique.

Signaler Répondre

avatar
Plume le 08/04/2016 à 21:26

Et de six! Aux moins six prêtres du diocèse sont donc concernés par des affaires de délinquance sexuelle. Mais ce n'est évidement que la partie émergée de l'iceberg. On va bientôt pouvoir dédier un espace réservé aux prêtres catholiques dans les prisons...

Signaler Répondre

avatar
chouki le 08/04/2016 à 20:54

au secours , la religion n'a rien à voir dans ces actes, car pour info plus de 80 % des abus sur enfants se déroulent dans le cadre familiales mais bizarrement tout le monde se focalise sur les actes effectués par des prêtres ou des profs..

Signaler Répondre

avatar
Au secours! le 08/04/2016 à 18:34

Mais où va-t-on? Je ne sais pas mais on y va!
Supprimons toutes les religions pour garder un espoir!

Signaler Répondre

avatar
à gerber le 08/04/2016 à 18:16

Et encore un de plus, comme celui ci :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/04/08/97001-20160408FILWWW00155-guyane-un-pretre-soupconne-de-pedophilie.php

Que de beau exemples de moralités chez ces gens là

Signaler Répondre

avatar
Barbare 1 le 08/04/2016 à 16:10

C'est plus une église mais un lupanar.

Signaler Répondre

avatar
un brin de lucidité le 08/04/2016 à 14:42

Dans l'église catholique, les crimes mènent à une promotion. Ce mec-là est maintenant vicaire, la prison même pas peur! Les Borgia seraient chez eux dans l'église tordue d'aujourd'hui.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.