Lyon : le Sonic fermé 15 jours par la préfecture pour tapage nocturne

Lyon : le Sonic fermé 15 jours par la préfecture pour tapage nocturne
DR Sonic

Ce jeudi, le club rock lyonnais le Sonic a appris sa fermeture administrative.

La préfecture du Rhône a décidé d'interdire l'accès à la péniche amarrée quai des Etroits dans le 5e pour 15 jours après une constatation de tapage nocturne et de fermeture tardive.

Sur Facebook, la direction du Sonic a annoncé l'annulation de sept concerts prévus ces 15 prochains jours, et notamment le Sonic 60's Party #1 iniatialement programmé ce vendredi soir.


Une pétition a déjà été créée sur internet, elle recueille près de 2000 signatures. "Nous sommes les clients, programmateurs, associations organisatrices, passionnés de musiques alternatives de cette salle de concert à la programmation alternative qui existe depuis 2006", préviennent les créateurs du texte, qui demandent au préfet d'annuler sa décision, arguant que la fermeture entraînera "des milliers d'euros de pertes ou de manque à gagner pour des individus ou des associations déjà financièrement en danger".

Tags :

le sonic

sonic

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Melianor le 20/04/2016 à 19:53

Ce que je trouve fou, c'est qu'une poignée de ronchons puissent nuire autant. Ce sont ici des emplois qui sont menacées, et probablement aucune enquête préalable n'a été réalisé pour vérifier la véracité des informations de ceux qui ont portée plainte. D’expérience, je sais qu'aucun sons n'est audible depuis le Sonic lorsque l'on traverse la rue coté habitation. En Allemagne, on commence a aller dans le bon sens en protégeant ces lieux : http://www.konbini.com/fr/tendances-2/clubs-berlin-voisins/

Signaler Répondre

avatar
valoloz le 20/04/2016 à 08:14

Je débarque. Non mais la bombe atomique directe, une fermeture de 15 jours et l'annulation de 7 soirées pour tapage nocturne ??? Pour un producteur de spectacles vivants ? Qui bénéficie d'une subvention publique de 4000 euros... Ça serait une plaisanterie que ça ferait rigoler... Il habite sur quelle planète le préfet ? Ou alors il roule pour qui/quoi ? On nous parle de sécurité pour un lieu culturel... Non mais allo quoi ? Underground = enfer & damnation ?
Ça rappelle les mesures administratives prises contre les jeunes dans les années 80. Un bond de 30 ans en arrière. Le préfet n'a pas changé depuis ?

Signaler Répondre

avatar
nogozone le 19/04/2016 à 22:49

Choisir d'habiter en ville au dessus d'une autoroute et d'une voie ferrée, et se plaindre du bruit d'un club, y'a rien qui vous choque là ? on pourrait vous répondre la même chose, allez dormir dans les monts du lyonnais, la bas vous serez au calme pour vous reposer.
Les cultures émergentes et indépendantes ont besoin de la ville pour exister, et la ville a besoin de ces cultures pour rester vivante. On ne peut pas vouloir habiter en centre ville, et faire dégager les initiative qui font de ce quartier un centre ville.

Signaler Répondre

avatar
Get Action Gil le 19/04/2016 à 21:56

Ah, le voisin anti-Sonic et son seul ami occupent le terrain du commentaire.
Le Sonic est un lieu culturel, pas une discothèque, il faudrait veiller à ne pas tout confondre. "Boom boom dans les immeubles", ben voyons...

Signaler Répondre

avatar
DJ Le Chiffre le 19/04/2016 à 21:29

Le boom boom vous dites ? Il ne peut pas provenir du Sonic car cette salle ne programme pas d'électro ou de techno mais du rock, vous faites erreur, Madame/Monsieur "bonne décision". De plus, plus de 4500 personnes ne sont pas du tout de votre avis.

Pour les autres, n'hésitez pas à soutenir le Sonic et ses associations partenaires financièrement par un don qui permettra de limiter la casse préfectorale.

https://www.lepotcommun.fr/pot/ruwbfz8m

Tenez-vous informés des prochains développement de cette faire en vous inscrivant à cet événement Facebook : https://www.facebook.com/events/1698446693730544/

Et regardez le long reportage que France 3 Lyon a consacré à cette injustice ce soir dans le 19/20 : http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/rhone/lyon/lyon-la-fermeture-administrative-du-sonic-gache-la-fete-978904.html

Le combat pour la liberté culturelle continue !

Signaler Répondre

avatar
toctoc le 16/04/2016 à 15:15

si on ferme cette péniche, la bonne morale devrait alors fermer celles des berges du Rhône...

cela s appelle de l équité et de la justice..

.. en meme temps, les patrons et clients de cette péniche ne sont pas des proches du pouvoirs lyonnais... ce plateforme, marquise, ayers boat....

d ailleurs, a quand la fermeture de tous les lieux nocturnes de Lyon?

Signaler Répondre

avatar
novae le 16/04/2016 à 11:09

La fermeture engendrera des pertes ? C'est justement le but mes amis ! Dans mon quartier, il y a également plusieurs bars qui se moquent allègrement des horaires de fermeture, et dont les clients se fichent totalement du repos de leurs concitoyens. Une bonne petite fermeture est une manière de rappeler à l'ordre.
Plus généralement, il sera temps un jour que des patrouilles de police verbalisent les braves gens alcoolisés qui se déversent des quais vers les quartiers alentours, en hurlant et en se battant. Quand on voit les zones de non droit que deviennent les quais (alcool sur la voie publique, hurlements, bagarres) on se demande si une présence policière ne s'impose pas.

Signaler Répondre

avatar
Taxiiiiiiimerdapasmoi le 16/04/2016 à 08:56

TOUT À FAIT. BRAVO. !!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Bonne décision ! le 16/04/2016 à 00:24

Bravo pour cette fermeture . Le boom boom que l'on entend dans les immeubles quai des étroits est insupportable. Messieurs les journalistes : pensez à ceux qui majoritairement se lèvent le matin pour aller travailler et ont besoin de la nuit pour se reposer . Allez faire la fête dans les monts du lyonnais

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.