A Caluire, l'autopsie de la femme décédée écarte la thèse du meurtre

A Caluire, l'autopsie de la femme décédée écarte la thèse du meurtre
LyonMag

Les enquêteurs n'avaient guère de doutes.

Ils ont été levés ce lundi à l'issue de l'autopsie pratiquée sur cette femme de 52 ans, décédée samedi.
Le corps ne présentait pas de traces de coups, et la piste du meurtre a été officiellement écartée.

C'est son fils qui l'avait retrouvé inanimée à son domicile de Caluire, après s'être réveillé d'une sieste. Il avait été placé en garde à vue car les premiers témoignages recueillis brossaient le portrait d'une relation et une cohabitation tumultueuses entre la mère et le fils, tous deux toxicomanes.

L'homme a été relâché.

Quant aux réelles causes du décès de la quinquagénaire, elles n'ont pas été communiquées.

X
0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.