Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Testud sublime Sagan

"Sagan" sort ce mercredi au cinéma, avec une superbe performance de Sylvie Testud. Interview de cette actrice lyonnaise, qui souligne ses points communs avec Françoise Sagan.

Comment vous définiriez la personnalité de Sagan ?
Sylvie Testud : Quand Diane Kurys, la réalisatrice, m’a proposé le film, je connaissais mal Sagan. J’avais juste l’image d’une dame avec une mèche qui écrivait des livres. Mais je me suis vite rendu compte que Sagan avait une personnalité très forte et très complexe. A la fois très bien élevée, très élégante mais qui vivait librement, sans se soucier de ce qu’on pouvait penser d’elle. Alors que les gens, qui se disent libres, sont beaucoup plus rentre-dedans. Ils ont besoin d’en rajouter pour prouver qu’ils sont libres. Ce qui n’était pas le cas de Sagan qui était très détachée car elle n’avait pas peur de l’échec. Elle ne se regardait jamais le nombril. D’ailleurs, elle a longtemps été étonnée d’être taxée d'intellectuelle. Alors qu’elle ne cherchait pas à démontrer quelque chose. Elle se faisait plaisir, tout simplement.
Comment vous avez travaillé sur le personnage ?
Pendant deux mois, j’ai beaucoup travaillé la diction car Sagan avait un phrasé particulier. Mais ça n’a pas été trop dur car je parle déjà très vite, au naturel. Il fallait juste être encore un peu plus speed. D’ailleurs, je n’ai pas eu besoin de forcer certains traits de ma personnalité pour lui ressembler car nous avons pas mal de points communs.
Vos points communs ?
On adore les voitures, on conduit vite, on boit du whisky Jack Daniel’s, on écrit des livres… En fait, plus je découvrais la vie de Françoise Sagan, plus je me découvrais des points communs avec elle. Par exemple, on aime toutes les deux boire et faire la fête mais ni elle ni moi n’aimons le champagne. D’ailleurs, Sagan était une femme qui s’ennuyait très vite. Je pense que c’est pour ça qu’elle se réfugiait dans la fête. Autre point commun très fort entre nous deux : notre besoin de liberté. On veut toutes les deux vivre comme on veut, sans avoir d’objectif précis.
D’autres ressemblances ?
Sagan ne faisait pas particulièrement attention à son image. Elle ne s’est jamais posé la question de savoir si elle était belle ou moche. Il y a des gens qui ne regardent qu’eux-mêmes, elle, elle regardait dehors. Quand elle était jeune, elle était toujours coiffée à la garçonne, un peu n’importe comment. Mais quand elle est tombée amoureuse de la mannequin Peggy Roche, elle a adopté un style plus élégant. Elle a changé de style avant tout pour lui faire plaisir car son apparence ne l’intéressait pas vraiment. D’ailleurs, elle s’habillait avec les tailleurs qui lui tombaient sous la main dans son armoire et elle les enfilait sans se poser de questions. Et je connais bien ça. Exemple : quand je vais à Cannes, les attachés de presse me préparent mes tenues. Du coup, je suis toujours impeccable. Et comme Sagan, je ne me pose pas de questions.

Voir la bande-annonce du film



Tags : testud | sagan |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.