Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Sexe : l’OL sous tension

Dans “Sexus Footballisticus”, Jérôme Jessel, journaliste à VSD, dévoile les frasques des stars du foot. Un nouvel éclairage sur l’ambiance à l’OL la saison dernière.

Pourquoi écrire un livre sur le sexe dans le foot ?
Jérôme Jessel : Après avoir écrit un livre sur le foot-business, je trouvais naturel de m’attaquer aux histoires de sexe dans le football, ce qui permet d’offrir une nouvelle grille de lecture aux supporters.
Les frasques des stars du foot méritaient vraiment un livre ?
Les ragots ne m’intéressent pas. Mais quand les frasques de joueurs ont une influence sur les résultats de leur club, c’est de l’information. Voilà pourquoi chaque fois que je révèle une anecdote, je la replace dans son contexte.
En quoi ces histoires de sexe ont eu une influence sur l’OL ?
En avril 2007, la fête organisée par Sylvain Wiltord au Sofitel, avec d’autres joueurs de l’OL et des jolies filles, a pourri la fin de saison à Lyon. D’autant plus que Wiltord a la réputation de vouloir séduire les copines ou les femmes de ses coéquipiers. Il aurait même piqué la maîtresse d’un cadre de l’OL à l’image de gendre idéal, on parle aussi de la femme de Fred...
En quoi ces rumeurs sont intéressantes ?
Dans le cas de Fred, ça pourrait expliquer le coup de blues de l’attaquant brésilien, qui a d’ailleurs failli partir l’été dernier. Et même si Wiltord a démenti publiquement cette rumeur, ça a provoqué des tensions au sein l’équipe. Car sur le terrain, on n’a pas envie de se défoncer pour un coéquipier qui vous a fait des crasses. D’ailleurs, même si toutes ces histoires n’ont pas été décisives, ça a compté dans la décision des dirigeants lyonnais de se débarrasser de Wiltord en fin de saison dernière.
C’est nouveau ces histoires de sexe à l’OL ?
Non, en 1996, le gardien Pascal Olmeta avait assommé son coéquipier Jean-Luc Sassus dans le tunnel du stade Gerland, tout simplement parce qu’il parlait avec sa copine, la mannequin Alexandra Kabi ! Résultat, les deux joueurs avaient été transférés. A la fin des années 1990, un autre défenseur lyonnais avait également quitté l’OL pour avoir eu une aventure avec la maîtresse d’un des dirigeants du club. Bref, les histoires de sexe ont perturbé l’OL. Et Jean-Michel Aulas reconnaît lui-même que sa seule faiblesse, c’est les femmes.
Et l’entraîneur ?
Alain Perrin, lui, a été victime d’une véritable manipulation quand il est parti de Marseille en janvier 2004. Le président de l’OM à l’époque, Christophe Bouchet, voulait se séparer de son entraîneur, sans pour autant lui payer ses 4,5 millions d’euros d’indemnités de départ. Du coup, il a tenté de le virer pour harcèlement sexuel !
Qu’est-ce que Bouchet reprochait à Perrin ?
D’avoir été surpris en fâcheuse posture avec la lingère de l’OM, un soir de novembre 2003 ! Bouchet a même fait appel à Jean-Pierre Foucault, l’animateur de TF1 qui était également président de l’Association OM, pour mener une enquête à charge contre Alain Perrin. Mais aucun témoignage n’est venu démontrer le harcèlement sexuel, puisque la lingère était consentante ! Et Alain Perrin a alors déposé une plainte au pénal pour atteinte à la vie privée. Mais après deux ans de bataille judiciaire, Perrin a renoncé à ses poursuites en échange d’un joli chèque de 2,5 millions d’euros.
Il y a vraiment plus de sexe dans le foot qu’ailleurs ?
Oui, car le football est un milieu où la virilité exacerbée, le culte du corps sont omniprésents. Avec des joueurs jeunes, qui n’ont pas fait de longues études, qui vivent en vase clos, qui sont riches, célèbres... avec des filles qui leur courent après. D’ailleurs Grégory Coupet, le gardien de l’OL, dit lui-même que “l’argent rend beau”. Du coup, les footballeurs se comportent comme des enfants gâtés, notamment avec les femmes.
Pas d’homosexualité à l’OL ?
Non, en tout cas, aucune rumeur ne circule. Il faut dire que le milieu du foot est très homophobe. L’ancien joueur de l’OL Vikash Dhorasoo, qui parraine une équipe de foot gay, était assez exceptionnel dans le milieu.
La prochaine affaire qui va exploser à l’OL ?
Impossible à dire. Mais la grande question, c’est de savoir qui va mettre le grappin sur Benzema. Car aujourd’hui il est entouré d’une ribambelle de mannequins et il risque de péter les plombs.

“Sexus Footballisticus”, de Jérôme Jessel, Ed. Danger public, 300 p., 16,90 euros.



Tags : sexus | jessel |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.