Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Un an de pub pour le Lyon-New York

Delta Air Lines et Air France relancent aujourd'hui la ligne Lyon - New York. Avec une grande campagne de promotion. Interview de Bernard Bazot, directeur régional d'Air France.

La campagne de promotion prévue pour la nouvelle ligne Lyon - New York ?
Bernard Bazot : Pour le lancement de la ligne Delta Air Lines entre Lyon et New York, quatre axes de communication ont été mis en place. Avec tout d'abord une communication médias. Des conférences de presse sur cette nouvelle ligne ont été organisées. Notamment en octobre 2007 pour annoncer le lancement de ce nouveau vol vers les Etats-Unis au départ de Lyon Saint-Exupéry. Une communication électronique par internet a également été mise en place. Notamment sur les sites des deux compagnies aériennes.
Les autres axes de communication ?
On a choisi de faire de la communication événementielle. Avec des actions organisées au cours de séminaires ou de salons professionnels dans la région. Et une délégation lyonnaise, conduite par le maire de Lyon, Gérard Collomb, séjournera du 15 au 17 juillet à New York, avec un retour par le premier vol New York - Lyon. Enfin, une campagne de publicité plus classique a également été mise en place. Avec des encarts publicitaires dans les médias régionaux et nationaux. Nous avons également organisé une campagne d'affichage à Lyon, notamment à l'office du tourisme. Mais aussi à l'aéroport de Saint-Exupéry.
Comment vous répartissez les rôles avec Delta Air LIne ?
Delta s'occupe de communiquer sur la ligne, puisque c'est cette compagnie qui assure les vols, alors qu'Air France communique sur les tarifs spéciaux. Notamment avec le prix de lancement à moins de 730 euros le vol aller-retour. Et de nouvelles actions de communication seront aussi lancées pour les tarifs de rentrée.
Pourquoi Air France communique sur un vol Delta Air Lines ?
Parce que Delta Air Lines et Air France ont créé pour l'occasion une joint-venture. Donc sur cette nouvelle ligne, on partage les coûts et les risques.
Pourquoi la campagne de promotion est aussi longue ?
C'est vrai que la campagne a démarré à l'autonome 2007 et qu'on a prévu des actions jusqu'à l'autonome 2008. Mais pour l'ouverture d'une nouvelle ligne, ça n'a rien d'extraordinaire. C'est quand même un investissement important. Il faut donc mettre une campagne de promotion en conséquence.
Le coût de cette campagne de pub ?
Comme nous partageons les coûts avec Delta, je ne peux pas vous dévoiler le montant de l'opération. Mais je le répète, c'est une opération importante.
Vous organisez la même campagne aux Etats-Unis ?
Non, car tous les habitants de la région Rhône-Alpes connaissent New York. Alors qu'aux Etats-Unis, Lyon n'est pas connue. La campagne américaine vise donc essentiellement à faire connaître la ville et à donner envie de venir à Lyon. Des actions de promotion autour de la gastronomie lyonnaise ont pas exemple été mises en place. Et on va organiser des voyages de presse en invitant un certain nombre de journalistes américains. Ce qui leur permettra de découvrir Lyon et la région. Et sur internet, une campagne spécifique est également prévue aux Etats-Unis avec des vols à gagner.
C'est facile de convaincre les Américains ?
Delta Air Lines est une compagnie américaine, donc elle est connue. Et Air France est aussi une compagnie bien implantée aux Etats-Unis. Mais faire venir les Américains à Lyon c''est plus compliqué. A nous de les convaincre. La campagne américaine vise d'ailleurs aussi à expliquer qu'il est intéressant d'atterrir à Saint-Exupéry. Car c'est un aéroport qui offre de nombreuses correspondances.
Les résultats de cette campagne ?
Pour l'instant ils sont très satisfaisants car on a un bon taux de réservation pour cet été, avec de nombreux voyageurs qui ont profité des tarifs spéciaux de lancement. Mais on fera ensuite le point cet autonome pour vérifier l'impact de la campagne, notamment auprès de la clientèle affaires.

Une nouvelle tentative pour Delta
Un Boeing 757-200 de 174 sièges, dont 14 en classe affaires, reliera Lyon à New York sans escale. Avec cinq vols par semaine du 18 juillet à fin août puis quatre à partir du 1er septembre. Le décollage est prévu à 9 h 30 à Lyon pour une arrivée à 12 h 15 à New York JFK. Ce qui permettra de nombreuses correspondances vers les Etats-Unis, le Canada et l'Amérique du Sud. Dans le sens inverse, le vol est prévu à 16 h 30 pour une arrivée à Lyon à 7 h 05. Un aller-retour mi-octobre toutes taxes comprises est par exemple à 1 600 euros en économique et à plus de 2 500 euros en classe affaires. Mais suivant les dates, les prix peuvent dépasser les 4 000 euros.
Delta Air Lines avait déjà lancé une liaison entre Lyon et New York en 2000. Mais elle avait été fermée au bout d'un an. A l'époque il n'y avait pas de correspondance à l'arrivée et les avions étaient plus gros. Delta espère attirer une clientèle française, qui devrait représenter 69% des passagers contre 31% d'Américains. Et selon les prévisions, 25% des passagers devraient voyager pour affaires.
A signaler que la compagnie Qatar Airways propose également une ligne Genève - New York intéressante pour la région avec 6 liaisons par semaine. Par contre, l'arrivée se fait à Newark.



Tags : delta |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.