Il outrage ses collègues, le surveillant de prison condamné

Il outrage ses collègues, le surveillant de prison condamné
LyonMag

Epilogue de l’affaire du surveillant de prison syndicaliste à Villefranche-sur-Saône.

Ce vendredi, le jugement a été rendu et il a été condamné à 3000 euros d’amende dont 1500 avec sursis. Il devra également verser 1000 euros de dommages et intérêts à chacune de ses deux victimes.

Ces dernières sont des collègues de la maison d’arrêt caladoise. Dans des courriels et des SMS, il les avait outragés, expliquant notamment que l’adjoint au chef de la détention avait été promu "en marchant sur les autres" tandis que la responsable des ressources humaines était une menteuse et une manipulatrice.
Le genre de conversations qui n’étaient pas restées au stade de la machine à café.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
justice4ins le 14/03/2017 à 13:12

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.