Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Prisca Bauer à côté d'une image IRM obtenue lors d'une étude d'A. Lutz sur la méditation

Une chercheuse lyonnaise veut étudier l’activité du cerveau pendant l’hypnose et la méditation

Prisca Bauer à côté d'une image IRM obtenue lors d'une étude d'A. Lutz sur la méditation

Lors d’une conférence organisée par la radio France Culture sur les pouvoirs de l’esprit, la première question posée par le public porta sur la différence entre la méditation et l’hypnose.

Bruno Falissard, psychiatre parisien, répondit que de point de vue scientifique on ne savait pas répondre à cette question. En duplex depuis la salle de conférence de la Bibliothèque de la Part-Dieu, Prisca Bauer ne prit pas la parole pour répondre de son côté. Et pourtant elle devait avoir des idées.

 

Car, cette jeune chercheuse franco-allemande après une thèse sur l’épilepsie soutenue à Londres, et actuellement en poste au centre de recherche en neuroscience de Lyon (Bron) dans l’équipe du Dr. Antoine Lutz du Centre de Recherche en Neuroscience de Lyon, a lancé en novembre 2017 la première étude scientifique sur le sujet.

 

Le but : comparer ce qui se passe dans le cerveau quand on médite ou quand on est sous hypnose. Les pratiques sont en effet généralement différentes : concentration sur un élément précis plus suggestion par un thérapeute dans le cas de l’hypnose, renforcement de la conscience ouverte dans le cas de la méditation "de pleine conscience". L’hypnose et la méditation de pleine conscience sont de plus en plus utilisées dans le monde hospitalier, mais on ne sait pas encore exactement quelles zones du cerveau sont mobilisées par ces deux pratiques différentes. Il existe des études séparée sur l’hypnose et le cerveau et sur la méditation, mais pas d’études qui comparent les deux pratiques directement.

 

Cette nouvelle étude aidera a remédier à ce déficit de connaissance. Et à terme pourra aider à mieux cibler ces pratiques. L’étude est lancée : une centaine de volontaires en bonne santé physique et mentale, droitiers, entre 18 et 70 ans, résidant à Lyon ou dans les environs seront recrutés pour participer à l’expérience. Celle-ci comprend 2 rendez-vous (jusqu’à fin février - 10€ d’indemnisation sont même prévus après ces 2 rendez-vous), de 3h chacun au cours desquels des courtes séances de méditation et d’hypnose seront proposées au sein du laboratoire de recherche (site Hôpitaux Est à Bron).

 

À l’issue des premiers 2 rendez-vous, une trentaine de participants seront sélectionnés et invités à passer une troisième visite au cours de laquelle un scan IRM (imagerie par résonance magnétique) sera réalisé. A la clef peut-être : en savoir plus sur comment le cerveau des lyonnais fonctionne.

 

Pour plus d’informations : medithypno.crnl-lyon@inserm.fr

 

@lemediapol


Commentaires 3

Déposé le 12/01/2018 à 15h15  
Par .. Citer

l'adresse mail est:
medithypno.crnl-lyon@inserm.fr

Déposé le 12/01/2018 à 13h38  
Par Canne à bisse Citer

... et le planage sous herbe ?

Déposé le 12/01/2018 à 13h02  
Par complot ? Citer

pourquoi les journalistes de Lyon mag ne se portent pas volontaires ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.