Saint-Priest : il n’a pas coupé sa haie, ses voisins lui réclament 5000 euros

Saint-Priest : il n’a pas coupé sa haie, ses voisins lui réclament 5000 euros
Photo d'illustration - DR

La législation sur l’entretien des haies est particulièrement précise.

Le propriétaire est tenu de les garder à une hauteur maximale. Ce qui n’a pas été le cas de cet habitant de la rue Descartes à Saint-Priest.

En 2017, il n’a pas élagué sa haie de lauriers, provoquant la colère de ses voisins. La copropriété de ces derniers a d’abord souhaité trouvé un terrain d’entente avec le San-Priot. Mais ce dernier explique au Progrès que personne ne s’est plaint de cette haie pendant 30 ans, ce qui l’exonère d’élagage.

D’où la décision des voisins de le traîner devant la justice et de lui réclamer 5000 euros de dommages et intérêts. "Si je suis condamné, je mettrais un mur en moellons", a d’ores et déjà prévenu le propriétaire de la haie. Ce qui promet de nouveaux rebondissements rue Descartes !

X
8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
POINT DE VUE le 16/04/2018 à 12:10
into the wild : Alaska a écrit le 14/04/2018 à 09h15

L'enfer c'est les autres.

Çà peut aussi être le paradis grâce aux autres .

Signaler Répondre

avatar
charolais le 15/04/2018 à 20:16

L'enfer c'est les voisins

Signaler Répondre

avatar
Rider le 15/04/2018 à 16:31

Vivement la fête des voisins !

Signaler Répondre

avatar
Super le 15/04/2018 à 13:28

Je ne sais pas d'accord avec sa

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 15/04/2018 à 12:44

Un barbecue entre amis ?

Signaler Répondre

avatar
Gigatt le 14/04/2018 à 22:56

Croustillant, ça mets de l'ambiance

Signaler Répondre

avatar
eh ben le 14/04/2018 à 14:12

avatar
into the wild : Alaska le 14/04/2018 à 09:15

L'enfer c'est les autres.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.