Clip de rap sauvage : 150 personnes dispersées à Villefranche

Clip de rap sauvage : 150 personnes dispersées à Villefranche
Photo d'illustration - LyonMag

Un Caladois âgé de 41 ans pourrait être poursuivi pour avoir organisé le tournage sauvage d'un clip de rap.

Les faits se sont déroulés dimanche après-midi, sous le soleil de Villefranche-sur-Saône. Dans le quartier de Troussier, environ 150 personnes étaient rassemblées dans la rue, certains faisant rugir les moteurs de leurs deux-roues et autres quads.
La police, prévenue par des riverains excédés, a dispersé la foule vers 17h, lorsqu'un véhicule a été incendié.

Grâce au renfort d'effectifs lyonnais, les différents quartiers sensibles de Villefranche ont été sécurisés avant la nuit. Puis l'initiateur du projet de clip a été identifié lundi. Il pourrait avoir à prendre la responsabilité de toutes les dégradations commises sur la voie publique ce jour-là.

Le choix de Villefranche n'est pas commun pour un tel tournage non autorisé. C'est bien souvent l'agglomération lyonnaise qui est choisie par les rappeurs. Le cas le plus récent et mémorable reste le clip d'Elams, un Marseillais venu à Vénissieux pour tourner devant plus de 200 jeunes en délire.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Rapounet le 30/04/2018 à 18:15

Que de bêtises ... pas méchants mais tarés

Signaler Répondre

avatar
rap' à fromage le 30/04/2018 à 17:20

le dicton "la musique adoucit les moeurs..."
Avec le rap c'est le contraire

Signaler Répondre

avatar
eh bien le 30/04/2018 à 16:00

Ils voulaient changer de lieu et peut être de têtes?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.