Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Saint-Priest : un incendie criminel dans une mosquée

Le début d'incendie qui a endommagé, samedi 20 décembre, la mosquée de Saint-Priest, est dû à un acte "criminel". La ministre Michèle Alliot-Marie, qui a dénoncé dans un communiqué un "incendie criminel", a assuré que "tous les moyens nécessaires, notamment de police technique et scientifique, sont mis en oeuvre pour retrouver au plus vite les auteurs de cet acte lâche et intolérable".

L'incendie, qui a pris à l'aube devant la porte de la mosquée, a été très rapidement maîtrisé. Selon la police, le feu a brûlé le bas de la porte d'entrée de la mosquée sans se propager tandis que la fumée et la chaleur ont causé des dégâts légers à l'intérieur.
Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes exactes de ce début d'incendie.

Le recteur de la Grande Mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, dénonce samedi la "montée de l'islamophobie", après l'incendie criminel qui a endommagé la mosquée de Saint-Priest.
"On sent une montée du racisme et de l'islamophobie. C'est inadmissible que dès que quelqu'un a envie de se gratter, il s'en prenne aux musulmans. Après les tombes musulmanes profanées près d'Arras, après la mosquée de Meyzieu, jusqu'où ira-t-on ?", s'est interrogé Kamel Kabtane, lors d'un entretien téléphonique avec l'AFP.
Le recteur, qui a souhaité que "toutes les mesures soient prises par les autorités pour trouver les auteurs" de cet acte, a appelé à une manifestation de protestation, devant la mosquée de Saint-Priest dimanche à 15h.



Tags : mosquée |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.