Une enfant lyonnaise s'étouffe avec une Knacki Ball : Herta condamnée en appel

Une enfant lyonnaise s'étouffe avec une Knacki Ball : Herta condamnée en appel
Des Knacki Balls - DR

La cour d'appel de Paris a été claire au mois de mai. Herta est bien "entièrement responsable" de l'accident de la jeune Mayline Tran et de ses conséquences.

En 2012, alors âgée de 3 ans, la Lyonnaise s'était étouffée avec une Knacki Ball, ces petites boulettes de saucisse vendues par Herta (groupe Nestlé), lors d'un apéritif organisé par ses parents restaurateurs. Dans le coma durant plusieurs mois, Mayline s'est réveillée avec d'importantes séquelles.

En première instance, le tribunal de grande instance de Paris avait donc condamné Herta à verser 150 000 euros à la famille Tran, qui vit désormais sur la Côte d'Azur avec leur fille handicapée. La justice avait estimé que l'emballage des Knacki Balls ne prévenait pas suffisamment d'un potentiel danger pour les enfants lié à l'asphyxie.

Herta a annoncé accepter le jugement en appel. La société saura le 9 octobre la somme dont elle devra s'acquitter pour la famille de la petite Mayline. Elle dépendra de l'état de santé de l'enfant, qui a fait un formidable travail de rééducation et qui est aujourd'hui scolarisée en CE2.

"Je rêve que ces produits soient tous retirés et qu’ils reviennent avec un nouvel étiquetage. Je regrette qu’il n’y ait aucune obligation", a réagi la mère de Mayline auprès du Parisien.

Tags :

Knacki Ball

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Nostromo le 25/05/2018 à 18:41
max a écrit le 25/05/2018 à 10h33

C juste une question d'argent...

+1
C'est n'importe quoi
On peut s'étouffer avec tout les objets ou aliments de taille et de forme comparable. Alors quoi, on interdit tout ?
Quelle société de fous !

Signaler Répondre

avatar
ArgentArgentArgent le 25/05/2018 à 15:34

Si les gens arrêtaient de manger ces merdes on en serait pas là et la gosse à 3 ans, couper lui la saucisse en plusieurs morceaux pour éviter ce genre de problème. Vive les parents responsables.

Signaler Répondre

avatar
Hallucinant le 25/05/2018 à 10:40

D'accord avec les 2 précédents commentaires.
Cette condamnation est révélatrice de la société d'aujourd'hui qui d'un côté impose des "normes" de + en + restricitves et de l'autre déresponsabilise totalement les citoyens.

Perso j'ai 2 enfants de 3 & 1an et demi et compte tenu de la forme et de la taille de ces " knacki ball" il ne me serait même pas venu à l'idée de ne pas le couper avant de leur donner.
Comme l'a dit le commentaire précédent le risque existe avec n'importe quel aliment (fruit, petit morceau de viande, biscuit etc...: c'est aux parents qu'il appartient de vérifier et d'adapter l'administration éventuelle de ces aliments à leurs enfants...

Signaler Répondre

avatar
max le 25/05/2018 à 10:33

C juste une question d'argent...

Signaler Répondre

avatar
Pas faux le 25/05/2018 à 10:03
Marre des gens qui portent plainte... a écrit le 25/05/2018 à 09h45

Ok c'est dramatique pour la petite fille qui s'est étouffée avec cette knacki et j'espère sincèrement qu'elle ira mieux.
Mais les parents n'auraient-ils pas pu la surveiller ???

Puis vous croyez vraiment que les parents n'auraient pas acheté les knacks s'il y avait marqué "risque d'asphyxie" sur l'emballage ?

NON

Ils n'auraient pas lu l'emballage car personne ne le lit. Mais là c'est facile de porter plainte...

Pas faux. Du coup on attend le même genre d'avertissement sur les prunes les fraises, les olives, les boulettes de viande, les dragibus ou n'importe quel aliment...

Mais j'imagine que c'est plus facile de mettre en cause les méchants industriels plutôt que la responsabilité des parents :/

Signaler Répondre

avatar
Marre des gens qui portent plainte... le 25/05/2018 à 09:45

Ok c'est dramatique pour la petite fille qui s'est étouffée avec cette knacki et j'espère sincèrement qu'elle ira mieux.
Mais les parents n'auraient-ils pas pu la surveiller ???

Puis vous croyez vraiment que les parents n'auraient pas acheté les knacks s'il y avait marqué "risque d'asphyxie" sur l'emballage ?

NON

Ils n'auraient pas lu l'emballage car personne ne le lit. Mais là c'est facile de porter plainte...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.