Moussa, guinéen homosexuel, finalement condamné à Lyon

Moussa, guinéen homosexuel, finalement condamné à Lyon
Photo d'illustration - LyonMag

L'audience a été chargée en tension mardi au tribunal de grande instance de Lyon.

Moussa, dont le vrai nom est Fodé Camara, était jugé pour avoir refusé le 4 mai dernier d'être expulsé vers son pays, la Guinée. Artiste bisexuel débouté définitivement de sa demande d'asile l'an dernier, il dit risquer la mort comme son compagnon en Afrique à cause de son orientation sexuelle.

Ce qui n'a pas ému la justice lyonnaise qui l'a condamné à 2 mois de prison et une interdiction du territoire français de deux ans. Moussa, en larmes, a ensuite été écroué.

Son avocate, Me Florence Alligier, avait pourtant tout tenté pour qu'il puisse bénéficier d'une audience équitable, réclamant la présence d'un traducteur. Car Moussa, arrivé en France en 2015, ne parlerait pas le français, mais uniquement le Soussou.

Une piste rejetée par les juges qui avaient fait appel à une traductrice maîtrisant des dialectes africains mais pas le Soussou, entraînant la colère de l'avocate qui alors réclamé l'intervention du bâtonnier de Lyon Farid Hamel, sans effet.

Me Florence Alligier devrait faire appel, considérant que le refus de fournir un traducteur représente un vice de procédure.

"Notre colère est grande car le tribunal de grande instance de Lyon vient de condamner Moussa à 2 mois d'emprisonnement et 2 ans d'interdiction du territoire", a réagi l'association Lesbian and Gay Pride Lyon, dénonçant une "décision inhumaine". Un sit-in en hommage à Moussa sera organisé samedi avant le départ de la Marche des fiertés.

Tags :

Moussa

21 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
C’est du lourd,mdrrrrrr le 16/06/2018 à 15:55
Broute minou et gardien de la paix ,avant tout,mdr. a écrit le 16/06/2018 à 15h19

Le pire c’est qu’ils sont déjà partout,police ,armées... c’est pour ça qu’en France C’est la merde POUH.....

Attention au régiment LGBT des majorettes Parachutistes.

Signaler Répondre

avatar
Mao memoitout le 16/06/2018 à 15:53
Mahomet moitou. a écrit le 16/06/2018 à 15h27

Non, Moussa ne c’est pas trompé de pays .c’est bien au pays des pervers laïco satanico qu’il est entrée. La renommée de ce pays n’est plus à faire. Il en est même la risée de certains pays matcho ,ou les hommes sont des hommes.

Il n’est pas chinois,mais guinéen.

Signaler Répondre

avatar
Peine capitale. le 16/06/2018 à 15:42

Cette "justice" remets en liberté des trafiquants de drogue, des agresseurs de policiers ou pompiers.
Mais elle conduit à la mort un homosexuel Africain.

En France, la peine capitale est abolie depuis 1981.
Il y en a encore qui ne le savent pas.

Voila la France voulue par des millions de débiles qui ont voter pour macron.

Bravo a Maitre Florence Alligier, qui a vraiment fait tout ce qu'elle pouvais.
Merci à vous Madame.

Signaler Répondre

avatar
Mahomet moitou. le 16/06/2018 à 15:27
guerriers a écrit le 16/06/2018 à 14h59

Bien sur en tant de guerre ils ont la trouille et sont les folles du régiment !

Non, Moussa ne c’est pas trompé de pays .c’est bien au pays des pervers laïco satanico qu’il est entrée. La renommée de ce pays n’est plus à faire. Il en est même la risée de certains pays matcho ,ou les hommes sont des hommes.

Signaler Répondre

avatar
Broute minou et gardien de la paix ,avant tout,mdr. le 16/06/2018 à 15:19
guerriers a écrit le 16/06/2018 à 14h59

Bien sur en tant de guerre ils ont la trouille et sont les folles du régiment !

Le pire c’est qu’ils sont déjà partout,police ,armées... c’est pour ça qu’en France C’est la merde POUH.....

Signaler Répondre

avatar
guerriers le 16/06/2018 à 14:59

Bien sur en tant de guerre ils ont la trouille et sont les folles du régiment !

Signaler Répondre

avatar
Anti migrants le 15/06/2018 à 05:34
Gardes fous a écrit le 14/06/2018 à 17h21

Ils ont le droit de pas laisser le lobby LGBT faire sa propagande dans leurs pays et de protéger leurs enfants, et l'équilibre de leur société... on voit ce que donne la toute puissance LGBT dans nos pays!

Exact, être tolérant envers les homosexuels est une chose .mais qu’ils en’ fassent une propagande de normalité, je ne suis’ pas d’accord. Et pourtant,c’est bien ce qu’il se passent avec LGBT ,fait d’un bien à Bertrand,il te le rend en t’humilianT.

Signaler Répondre

avatar
Gardes fous le 14/06/2018 à 17:21
cavol a écrit le 13/06/2018 à 10h25

C'est bien une preuve de l'intolérance dans de nombreux pays africains que beaucoup feignent d'ignorer.

Ils ont le droit de pas laisser le lobby LGBT faire sa propagande dans leurs pays et de protéger leurs enfants, et l'équilibre de leur société... on voit ce que donne la toute puissance LGBT dans nos pays!

Signaler Répondre

avatar
Nouvelle filière d'immigration! le 14/06/2018 à 17:19

Il semble que le lobby LGBTQI... cherche à établir une nouvelle filière d'immigration!

Les Juges de la Cour Européenne des Droits de L'Homme comme ceux qui ont jugé Moussa ne se sont pas laissés bernés par un Sierra Leonais qui prenait le même prétexte pour venir s'installer en Europe!

Décision de la Cour de la CEDH

Dans leur décision du 19 décembre 2017, les juges de la CrEDH ont fait valoir, en termes généraux, que la charge de la preuve incombe en principe à la personne qui demande l'asile. (..)

En l'espèce, il est incontesté qu'en Sierra Leone, les actes homosexuels sont interdits par la loi et menacés d'emprisonnement. Mais cette loi ne serait pas appliquée. Cependant, il incomberait de savoir si le retour du requérant constituerait un «risque réel de mauvais traitements» au sens de l'article 3 de la CEDH.

(..)

Selon l'appréciation de la CrEDH, les éléments de preuve présentés contiendraient de nombreuses incohérences et seraient donc insuffisants pour prouver un danger de persécution.

Par ailleurs, la CrEDH relève que le requérant n’a pas été en mesure d’étayer son prétendu militantisme, puisqu’il n’a ni su désigner le siège ni nommer des membres de l’organisation à laquelle il affirmait avoir appartenu. Elle estime également que la prise de position de Queeramnesty ne permettait pas de renforcer la crédibilité du plaignant, puisqu’elle se limite pour l’essentiel à retranscrire le récit du plaignant, sans attester de situations particulières auxquelles l’un de ses membres aurait personnellement assisté.

Par conséquent, la CrEDH estime qu’il n’y a aucun motif sérieux laissant croire que le plaignant serait exposé à des traitements inhumains ou dégradants en cas de renvoi en Sierra Leone. Pour les mêmes motifs, elle estime encore qu’il n’était pas nécessaire de traiter séparément l’article 14 CEDH (Interdiction de discrimination). Par la décision du 19 décembre 2017, le recours du plaignant a été rejeté comme manifestement mal fondé.

https://www.humanrights.ch/fr/droits-humains-suisse/cas-credh/cas-suisses-expliques/credh-article-3-cedh-ik-v-suisse

Signaler Répondre

avatar
Propagande LGBT et immigrationniste le 14/06/2018 à 17:11

http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,0,0" width="480" height="320" align="middle" data="http://www.youtube.com/v/Ut5e-bMmpQI?version=3&;fs=1&autoplay=0" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"> http://www.youtube.com/v/Ut5e-bMmpQI?version=3&;fs=1&autoplay=0" /> http://www.youtube.com/v/Ut5e-bMmpQI?version=3&;fs=1&autoplay=0" quality="high" bgcolor="#ffffff" width="480" height="320" align="middle" allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false" type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" />


Moussa devrait aller voir SOROS...

Signaler Répondre

avatar
Moussa ne risque pas la mort! le 14/06/2018 à 17:10

C'est pas moi qui le dit...MOUSSA aurait dû aller en Côte d'Ivoire ...

http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,0,0" width="480" height="320" align="middle" data="http://www.youtube.com/v/Ut5e-bMmpQI?version=3&;fs=1&autoplay=0" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"> http://www.youtube.com/v/Ut5e-bMmpQI?version=3&;fs=1&autoplay=0" /> http://www.youtube.com/v/Ut5e-bMmpQI?version=3&;fs=1&autoplay=0" quality="high" bgcolor="#ffffff" width="480" height="320" align="middle" allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false" type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" />


Ensuite que certains pays veuillent se protéger de la débauche... et ne veulent pas voir défiler des hommes en laisse et muselière...

Signaler Répondre

avatar
La Gambie, le Sénégal, le Mali, la Sierra Leone, Libéria, La côte d'Ivoire... le 14/06/2018 à 17:04

La France ça fait loin pour se "réfugier", alors qu'à côté de la Guinée, on trouve la Gambie, le Sénégal, le Mali, la Sierra Leone, Le libéria, la côte d'Ivoire!!!

Il nous prend vraiment pour des billes ce Moussa!

Signaler Répondre

avatar
Moussa ne risque pas la mort! le 14/06/2018 à 17:00
Arrête ton char Moussa! a écrit le 13/06/2018 à 11h33

"Artiste bisexuel débouté définitivement de sa demande d'asile l'an dernier, il dit risquer la mort comme son compagnon en Afrique à cause de son orientation sexuelle." MDR!

Il suffirait de se dire "bisexuel" (et attention je veux continuer à me faire des meufs!) pour avoir droit à l'asile!

Surtout que l'homosexualité est légale en Guinée!
https://fr.wikipedia.org/wiki/Droits_LGBT_en_Guinée-Bissau

Bravo à la Justice d'avoir fait pour une fois son travail... et j'espère qu'il ne sera expulsé dès sa sortie de prison, sinon aucune chance qu'il reparte!

Merci à "Propalestinien" d'avoir fourni la preuve que les allégations de Moussa sont bidons!

Bravo les juges!

Signaler Répondre

avatar
lien bidon pour prétexte bidon! le 14/06/2018 à 16:56
Propalestinien a écrit le 13/06/2018 à 12h24

Vérifie tes sources espèces de c*nn*rd

http://www.refworld.org/docid/5a09abe64.html

Sortir WIKIPEDIA comme source, c'est plutôt ca qui est MDR

Il ne suffit pas d'indiquer un lieu qui démontre l'inverse de ce que prétend "L'artiste bisexuel" à savoir "risquer la mort" quand on lit dans votre lien "Les Country Reports 2016 rapportent qu'aucune discrimination basée sur l'orientation sexuelle ou l'identité de genre n'a été officiellement signalée, mais que [traduction] « la stigmatisation sociétale pourrait avoir empêché les victimes de signaler un abus ou du harcèlement » (É.-U. 3 mars 2017, 25). Selon le MIDI, « [d]es personnes de minorités sexuelles sont parfois victimes de crimes et de stigmatisation, bien qu'aucun cas de condamnation n'ait été rapporté » (Québec 2017, 31). Le CGRA signale que « l'homosexuel peut être victime d'actes isolés de violence par son entourage ou par les forces de l'ordre, lorsqu'il transgresse l'ordre social établi » (Belgique 22 juin 2015)."

Signaler Répondre

avatar
karl le 14/06/2018 à 15:13

Artiste, Guinéen et bisexuel! Y'en a qui n'ont pas de chance...

Signaler Répondre

avatar
logique le 13/06/2018 à 23:12

Imaginez l’inverse un français qui irait demander l’asile en Guinée parce que bisexuel...arrête tes sornettes soussou et rentre sagement chez toi t’occuper des tiens

Signaler Répondre

avatar
@sakura le 13/06/2018 à 18:07

3 ans ici sans parler français, c'est courant. J'ai eu des personnes, naturalisés, qui ne parlent pas un seul mot de notre langue. Enfin, seulement 2... "Donne argent ", ils savent très bien le dire!

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 13/06/2018 à 12:25

trois ans qu'il serait en France, et il ne parlerais pas encore le Français..

Je suggère d'annuler la peine de cette personne et de l'envoyer faire un stage de 4 mois à la légion. Pourquoi 4 mois, parce que c'est le temps qu'il faut à un engagé pour apprendre le français dit courant..

D'ailleurs on devrait envoyé tous les réfugiés qui ne parle pas français , faire un stage à la légion, afin d'apprendre la langue et les valeurs de la France..

Signaler Répondre

avatar
Propalestinien le 13/06/2018 à 12:24
Arrête ton char Moussa! a écrit le 13/06/2018 à 11h33

"Artiste bisexuel débouté définitivement de sa demande d'asile l'an dernier, il dit risquer la mort comme son compagnon en Afrique à cause de son orientation sexuelle." MDR!

Il suffirait de se dire "bisexuel" (et attention je veux continuer à me faire des meufs!) pour avoir droit à l'asile!

Surtout que l'homosexualité est légale en Guinée!
https://fr.wikipedia.org/wiki/Droits_LGBT_en_Guinée-Bissau

Bravo à la Justice d'avoir fait pour une fois son travail... et j'espère qu'il ne sera expulsé dès sa sortie de prison, sinon aucune chance qu'il reparte!

Vérifie tes sources espèces de c*nn*rd

http://www.refworld.org/docid/5a09abe64.html

Sortir WIKIPEDIA comme source, c'est plutôt ca qui est MDR

Signaler Répondre

avatar
Arrête ton char Moussa! le 13/06/2018 à 11:33

"Artiste bisexuel débouté définitivement de sa demande d'asile l'an dernier, il dit risquer la mort comme son compagnon en Afrique à cause de son orientation sexuelle." MDR!

Il suffirait de se dire "bisexuel" (et attention je veux continuer à me faire des meufs!) pour avoir droit à l'asile!

Surtout que l'homosexualité est légale en Guinée!
https://fr.wikipedia.org/wiki/Droits_LGBT_en_Guinée-Bissau

Bravo à la Justice d'avoir fait pour une fois son travail... et j'espère qu'il ne sera expulsé dès sa sortie de prison, sinon aucune chance qu'il reparte!

Signaler Répondre

avatar
cavol le 13/06/2018 à 10:25

C'est bien une preuve de l'intolérance dans de nombreux pays africains que beaucoup feignent d'ignorer.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.