A Lyon, l'Appart Fitness sort les muscles

A Lyon, l'Appart Fitness sort les muscles
LyonMag

Alors que Patrick Mazerot, directeur de l'Appart Fitness, ouvrait sa première salle rue de la République, à côté de la place Bellecour en 2007, sa franchise compte aujourd'hui 120 clubs dans toute la France.

La franchise de fitness lyonnaise a annoncé reprendre les enseignes Amazonia, Gygagym et WideClub, montant à 120 son nombre de clubs en France, avec près de 114 000 abonnés en 2018.
 

"La fusion avec les autres enseignes va permettre à nos adhérents de pouvoir avoir accès à un plus grand nombre de salles et de machines. Ceux qui n'étaient pas dans l'Appart Fitness pourront, eux, avoir accès à des cours collectifs, qu'ils n'avaient pas, et à un suivi personnalisé qu'ils n'avaient pas non plus", a insisté Patrick Mazerot, fondateur de la franchise de fitness, lors d'un évènement au Groupama Stadium ce jeudi.

"Nous allons aussi embaucher plus de coachs, d'hôtes et hôtesses d'accueil pour une meilleure expérience client. Nous allons aussi continuer à offrir un starter de qualité à nos adhérents : un coach leur préparera un entrainement individuel pour qu'ils puissent atteindre leurs objectifs, mais aussi leur expliquer comment marche les machines", a ajouté l'ancien professeur de sport.
 
 
Les dirigeants de l'Appart Fitness espèrent ainsi arriver à plus de 200 clubs et 300 000 abonnés d'ici 2023.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Maintenant,on peut tout vous prendre. le 03/09/2018 à 17:47
Sa rend idiot. a écrit le 03/09/2018 à 17h27

Les muscles? Le cerveau est déjà liquide .

Le paraître rend con ,c’est certain. Sinon, la lobotomisation médiatique fonctionne très bien ,les cons de l’année prochaine et de l’annee D’apres sont déjà là,mdr

Signaler Répondre

avatar
Sa rend idiot. le 03/09/2018 à 17:27

Les muscles? Le cerveau est déjà liquide .

Signaler Répondre

avatar
Mamat le 03/09/2018 à 17:04

A quand une salle un peu plus haut de gamme à Lyon ? Un peu plus cher certes mais qui proposerait plus de prestations, de la propreté et surtout des cours collectifs dès le matin 7h.
A l'image du CMG Pure à Paris Bastille par exemple :-)
Je suis sûr qu'une telle salle trouverait son public à Lyon ;-)

Signaler Répondre

avatar
LyonMax le 03/09/2018 à 16:17

Que de la comm et bientôt une situation de monopole sur Lyon!

client chez Amazonia, on me demande de repayer des droits d'entrée pour accéder aux autres salles, même celles qui faisaient partie du reseau Amazonia.

On nous prend vraiment pour des pigeons!

Signaler Répondre

avatar
Tintin le 02/09/2018 à 22:26

les croissances exponentielles sont toujours risquées, car il y a des dettes à rembourser un moment ou un autre ...
Mais bravo à cet entrepreneur Lyonnais !!

Signaler Répondre

avatar
Tsss le 02/09/2018 à 16:52

> "une meilleure expérience client"

Typique du langage du commercial communicant moderne, c'est-à-dire loin du peuple. Lamentable.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.