Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Un usager en règle passe devant le point de contrôle - LyonMag

Trottinettes électriques : la répression débute à Lyon

Un usager en règle passe devant le point de contrôle - LyonMag

Ce jeudi, la DDSP du Rhône organisait un contrôle ciblé sur les usagers des trottinettes électriques.

Entre le cours Gambetta et l’avenue Félix-Faure, dans le 3e arrondissement de Lyon, 17 policiers étaient répartis pour traquer les mauvais comportements. Une importante opération quand 5000 trottinettes électriques sont actuellement en free-floating dans les rues de la capitale des Gaules.

 

Alors qu'un futur décret a été annoncé par le gouvernement pour septembre, la Ville avait pris les devants début mai en signant un arrêté interdisant la circulation des trottinettes électriques sur les trottoirs.

Ce jeudi, devant de nombreux journalistes conviés au contrôle, un homme a donc reçu une amende de 11 euros ainsi qu’une bonne leçon de morale. "Je n’étais pas au courant", tentera à peine de protester le Villeurbannais, sans résultat. "Conscient des dommages" qu’il peut faire aux piétons, il promet qu’il ne roulera "plus jamais" sur le trottoir.

Dix autres utilisateurs de trottinettes électriques ont également été sensibilisés au non-respect des feux rouges, sans devoir mettre la main au porte-monnaie.

 

 

Pour le moment, les forces de l’ordre ne peuvent pas aligner les utilisateurs de trottinettes qui grillent les feux rouges puisqu’ils ne sont pas considérés comme des piétons ou des engins. "Alors les conduites sur les trottoirs on le fait et on ne va pas s’en priver, c’est de la verbalisation pure et dure", glisse l’un des policiers mobilisés sur l’opération.

 

En seulement deux heures, 62 infractions ont été relevées par les fonctionnaires. Ce sont les cyclistes qui ont été essentiellement épinglés. Selon la DDSP, 16 PV ont été dressés pour "circulation avec port à l’oreille d’un dispositif susceptible d’émettre du son" et surtout 42 pour "non-respect du signal lumineux au rouge fixe prescrivant l’arrêt absolu". De plus, 2 verbalisations ont été délivrées pour "usage du téléphone portable tenu en main".

 

 

 

Les réactions de ces cyclistes verbalisés sont amères : "je ne ferais plus de vélo" , "je suis passé à l’orange", "je ne le savais pas", "je suis au RSA je ne peux pas payer". Après avoir reçu la douloureuse, certains d’entre eux voudraient "que la police verbalise également les voitures, par exemple celles garées sur les pistes cyclables".

La Commissaire Bourgoin, responsable du dispositif, se défend en affirmant que "les fonctionnaires dressent également des PV aux automobilistes, s’ils n’ont pas autre chose à faire de plus urgent".

 

Des passants, curieux de ce déploiement de policiers, les féliciteront et notamment une personne âgée qui "ne se sent plus en sécurité sur les trottoirs depuis qu’une trottinette a frôlé sa cheville".

Un policier décrit de son côté aussi des dangers au quotidien : "lors de nos patrouilles, on constate que les piétons doivent s’écarter, ce n’est plus possible de continuer ainsi, il y aura de gros dégâts ici aussi un jour".

 

Le képi fait référence au drame qui s’est joué ce lundi à Paris. Un jeune homme âgé de 25 ans avait perdu la vie à la suite d’un choc entre sa trottinette électrique et une camionnette à qui il avait refusé la priorité.

 

 



Tags : trottinettes électriques | contrôle | prevention | repression | police |

Commentaires 54

Déposé le 14/06/2019 à 15h15  
Par Sylsal69 Citer

je suis au RSA je ne savais pas, je pensais que les piétons et les voitures pouvaient voler au passage d'un vélo ou trott…

Ce n'est pas un vélo ou une trottinette qu'il faut que ces personnes achètent, c'est un cerveau!!!

Le code de la route ne date pas d'hier matin, et les piétons non plus! CQFD

Déposé le 14/06/2019 à 14h51  
Par Liam Citer

Quelqu'un peut m'expliquer pourquoi " la circulation avec port à l’oreille d’un dispositif susceptible d’émettre du son" est verbalisable en vélo, mais que mettre la musique dans une voiture ne l'est pas ?
C'est une vraie question et pas du trollage.

Déposé le 14/06/2019 à 14h41  
Par impossible Citer

pace a écrit le 14/06/2019 à 13h35

allez c'est parti le beauf de service à mis une pièce

faire du vélo a la campagne oui, si on cherche a passer sous les roues d'une voiture ou d'un camion roulant à 100km/H

Déposé le 14/06/2019 à 14h26  
Par houla Citer

Alain 2 a écrit le 14/06/2019 à 12h50

Il faut être débile pour faire du vélo en ville. Le vélo, c'est le week-end à la campagne, à la montagne ou le long des berges.

Seuls les bobos des villes ne comprennent pas ça.

Je ne circulais qu'à vélo avant d'être handicapé et je préférerais circuler à vélo qu'en auto, croyez moi.

Déposé le 14/06/2019 à 14h19  
Par San-priod Citer

CitronRouge a écrit le 14/06/2019 à 11h38

Les trotinettes doivent être assimilées aux vélos puisqu'elles ont souvent une vitesse comparable.
Donc piste cyclable.
Les chaussées sont d'abord là pour les voitures, bcp de gens ne peuvent pas utiliser les "transport doux" des bobos parce qu'ils habitent loin de leur travail (cf prix des logements a Lyon, insécurité dans les transports pour les femmes) ! 1h30 de trotinette sur le periph pour aller bosser ? mais biensur...
Donc qd on est pas riche, on prend prends sa voiture, on se tape les bouchons pour aller bosser en centre ville, on perd du temps et de l'argent en essence, mais on a pas le choix.
Alors quand en plus ya des mignonnes petites trotinettes et cyclistes qui font n'importe quoi a longueur de temps, ben la sélection naturelle s'applique. Vous avez la priorité en voiture ? passez.
A force de blessures les mignonnes petites trotinettes et cyclistes vont se calmer.
Bisous aux vilains automobilistes pauvres et pollueurs.

"Les chaussées sont d'abord là pour les voitures" Ah bon !
"bcp de gens ne peuvent pas utiliser les "transport doux" des bobos" Vous êtes sérieux(se) ?
La dernière partie se suffit à elle-même. Votre commentaire est hideux. En espérant que vos mots ont dépassé votre pensée.

Déposé le 14/06/2019 à 13h58  
Par Y’a aussi des gens positifs :) Citer

Maz a écrit le 14/06/2019 à 13h32

???? Je ne comprends pas

C’est juste de la haine ordinaire.

Pas grand chose à ajouter, les gens vont pas très bien parfois.

Déposé le 14/06/2019 à 13h54  
Par Nostromo Citer

Hahaha, les photos sont... comment dire... LOL

Déposé le 14/06/2019 à 13h43  
Par Totoche Citer

Alain 2 a écrit le 14/06/2019 à 12h50

Il faut être débile pour faire du vélo en ville. Le vélo, c'est le week-end à la campagne, à la montagne ou le long des berges.

Seuls les bobos des villes ne comprennent pas ça.

Oui, d'ailleurs la marche aussi. Dehors les piétons ! Débiles les piétons ! Et vive la voiture !

(L'opposé de "bobo des villes" c'est "plouc des campagnes" du coup ? Belle vision des choses, pas du tout manichéenne...)

Déposé le 14/06/2019 à 13h35  
Par pace Citer

Alain 2 a écrit le 14/06/2019 à 12h50

Il faut être débile pour faire du vélo en ville. Le vélo, c'est le week-end à la campagne, à la montagne ou le long des berges.

Seuls les bobos des villes ne comprennent pas ça.

allez c'est parti le beauf de service à mis une pièce

Déposé le 14/06/2019 à 13h32  
Par Maz Citer

Alain 2 a écrit le 14/06/2019 à 12h50

Il faut être débile pour faire du vélo en ville. Le vélo, c'est le week-end à la campagne, à la montagne ou le long des berges.

Seuls les bobos des villes ne comprennent pas ça.

???? Je ne comprends pas

Déposé le 14/06/2019 à 12h50  
Par Alain 2 Citer

Il faut être débile pour faire du vélo en ville. Le vélo, c'est le week-end à la campagne, à la montagne ou le long des berges.

Seuls les bobos des villes ne comprennent pas ça.

Déposé le 14/06/2019 à 12h26  
Par Pas tout les jours Citer

Totoche a écrit le 14/06/2019 à 10h54

C'est tellement rare qu'ils fassent leur boulot qu'ils en viennent à inviter la presse lorsque c'est le cas... Ça laisse songeur.

Aujourd'hui midi, c'est barbecue à la municipale, ils invitent les journalistes de Lyon Mag ?

Déposé le 14/06/2019 à 12h09  
Par merci bien Citer

"les fonctionnaires dressent également des PV aux automobilistes, s’ils n’ont pas autre chose à faire de plus urgent"

Merci pour ce bon moment d'hypocrisie!

Déposé le 14/06/2019 à 11h49  
Par Totoche Citer

CitronRouge a écrit le 14/06/2019 à 11h38

Les trotinettes doivent être assimilées aux vélos puisqu'elles ont souvent une vitesse comparable.
Donc piste cyclable.
Les chaussées sont d'abord là pour les voitures, bcp de gens ne peuvent pas utiliser les "transport doux" des bobos parce qu'ils habitent loin de leur travail (cf prix des logements a Lyon, insécurité dans les transports pour les femmes) ! 1h30 de trotinette sur le periph pour aller bosser ? mais biensur...
Donc qd on est pas riche, on prend prends sa voiture, on se tape les bouchons pour aller bosser en centre ville, on perd du temps et de l'argent en essence, mais on a pas le choix.
Alors quand en plus ya des mignonnes petites trotinettes et cyclistes qui font n'importe quoi a longueur de temps, ben la sélection naturelle s'applique. Vous avez la priorité en voiture ? passez.
A force de blessures les mignonnes petites trotinettes et cyclistes vont se calmer.
Bisous aux vilains automobilistes pauvres et pollueurs.

Magnifique exemple de haine sociale, qui termine par un appel à la mise en danger de la vie d'autrui. C'est tellement désespérant...
"Les chaussées sont d'abord là pour les voitures" Non, les chaussées sont là pour tout le monde.

Déposé le 14/06/2019 à 11h49  
Par larutap Citer

tresbien a écrit le 14/06/2019 à 11h40

les cyclistes se plaignent , je suis au rsa ,je ferais plus de vélo.. blabla.. mais qu'ils respectent la loi et la règlementation routière , ils n'autont plus de problème ... bravo à la police

la télé grand écran , l'abonnement à la fibre , la trottinette électrique, le suv Etc tout cela fait partie des acquis .....Je ne comprends pas que les gilets jaunes ne se soient pas emparés d'une telle revendication . Il faut verser une prime aux titulaires du rsa !

Déposé le 14/06/2019 à 11h47  
Par danilo Citer

Vers 16h , les municipaux ne regardent qu'une chose : leur montre ! Les amendes seront pour le jour prochain ; pas faire des heures sup , il ne manquerait plus que ça !
Et de toutes façons , ne seront verbalisés , que les solvables , et gentils à l 'abordage ; pas question de prendre des risques avec les perturbateurs autorisés ! surtout pas d'émeutes de cités !
Et en plus , il y a tellement de trottinettes , vélovs ,segways , scoots , gros et minis , uniroues , surfs à roulettes , et en plus la circulation autos et bus !!!!!
ben bon courage , les flics !

Déposé le 14/06/2019 à 11h40  
Par tresbien Citer

les cyclistes se plaignent , je suis au rsa ,je ferais plus de vélo.. blabla.. mais qu'ils respectent la loi et la règlementation routière , ils n'autont plus de problème ... bravo à la police

Déposé le 14/06/2019 à 11h38  
Par CitronRouge Citer

Les trotinettes doivent être assimilées aux vélos puisqu'elles ont souvent une vitesse comparable.
Donc piste cyclable.
Les chaussées sont d'abord là pour les voitures, bcp de gens ne peuvent pas utiliser les "transport doux" des bobos parce qu'ils habitent loin de leur travail (cf prix des logements a Lyon, insécurité dans les transports pour les femmes) ! 1h30 de trotinette sur le periph pour aller bosser ? mais biensur...
Donc qd on est pas riche, on prend prends sa voiture, on se tape les bouchons pour aller bosser en centre ville, on perd du temps et de l'argent en essence, mais on a pas le choix.
Alors quand en plus ya des mignonnes petites trotinettes et cyclistes qui font n'importe quoi a longueur de temps, ben la sélection naturelle s'applique. Vous avez la priorité en voiture ? passez.
A force de blessures les mignonnes petites trotinettes et cyclistes vont se calmer.
Bisous aux vilains automobilistes pauvres et pollueurs.

Déposé le 14/06/2019 à 11h36  
Par enora Citer

La police décide de faire respecter la loi durant 1h. Vite, convoquons la presse pour cet événement exceptionnel !

Quant aux voitures garées sur les voies cyclables, n'importe quel fonctionnaire passant sur le cours Gambetta en heure de pointe pourrait aligner 15-20 véhicules en 15 minutes. Cela créerait sans doute une émeute d'ailleurs
Nos policiers ne peuvent pas être partout, mais on aimerait les croiser plus souvent.

Déposé le 14/06/2019 à 11h23  
Par Pace Citer

De la com.
Je n'ai jamais vu un automobiliste se faire verbaliser pour stationnement sur piste cyclable (135$) , ou tout autres véhicules dont bus pour ne pas respecter les distances de sécurité (1.5m) envers les vélos
bref c'est bientôt les elections

Déposé le 14/06/2019 à 10h54  
Par Totoche Citer

C'est tellement rare qu'ils fassent leur boulot qu'ils en viennent à inviter la presse lorsque c'est le cas... Ça laisse songeur.

Déposé le 14/06/2019 à 10h46  
Par rmenard2014 Citer

La commissaire avoue donc ne pas verbaliser les voitures garées sur pistes cyclables qui mettent en danger les plus faibles: enfants, personnes agées, familles...

Déposé le 14/06/2019 à 10h44  
Par Sanctions ! Citer

Certains utilisateurs de trottinettes ou de vélov sont dangereux
Ils se sentent puissants et sont incontrôlables.
Roulent trop vite, roulent dangereusement, parfois deux sur la trottinette ou sur le vélov !
Vous les rencontrez sur les berges de Saône.
C'est au piéton qui se ballade sur les berges de Saône de se pousser. Ce n'est pas normal.
Il faut prendre des sanctions.

Déposé le 14/06/2019 à 10h40  
Par Enfin! Citer

Qu'ils viennent avenue Berthelot/ rue Garibaldi/avenue Jean Jaurès il y a de quoi résorber le déficit de l'état tellement ça roule sur les trottoirs au mépris de la vie des piétons.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.