La préfecture du Rhône attaquée en justice par l’ASSE

La préfecture du Rhône attaquée en justice par l’ASSE
Photo d'illustration - LyonMag

Les Verts ne digèrent toujours pas les dernières interdictions de déplacement de ses supporters au Groupama Stadium pour affronter l'OL. Et ce, dans le but d'éviter tout incident ou affrontements.

C’est la raison pour laquelle l’ASSE a décidé d’attaquer en justice la préfecture du Rhône. Une requête en annulation a été déposée avec l’objectif de faire annuler l’arrêté pris par le préfet concernant la venue du public stéphanois.

Le tribunal administratif de Lyon devra trancher dans cette affaire. Une audience est prévue le 11 septembre prochain quelques semaines avant le derby prévu à Geoffroy-Guichard le 6 octobre. Tandis que le derby à Décines n'est prévu que le 29 février 2020.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
haha le 24/07/2019 à 18:06
Bg69 a écrit le 24/07/2019 à 17h31

Ils ont qu'à faire comme ils le font si bien avec la ligue des champions... Faire les déplacements sur leurs PlayStation !!

Euh au moins luttent pour leurs libertés et veulent se déplacer.

C'est moins la honte que de ne pas se rendre à Besiktas ou Moscou, n'est ce pas ;)

Signaler Répondre

avatar
Bg69 le 24/07/2019 à 17:31

Ils ont qu'à faire comme ils le font si bien avec la ligue des champions... Faire les déplacements sur leurs PlayStation !!

Signaler Répondre

avatar
Fumigène le 24/07/2019 à 16:21
Vincenzo 26 a écrit le 24/07/2019 à 11h40

Je n'aime pas les verts mais ils ont raison d'attaquer la préfecture. Ces derniers étant payer pour assurer la sécurité préfèrent se cacher derrière des interdictions de déplacements. S'ils ne veulent pas prendre leurs responsabilités qu'ils refusent le poste au lieu de jouer la politique de l'Autruche en ne faisant rien. Un derby sans supportes adverses à chambrer devient un match fade.

c'est vrai, un match sans déguisement, sans insultes, sans bagarres,sans pétards, sans fumigènes, sans tambours ni trompettes, sans klaxon, est un match raté, foi de supporter.

Signaler Répondre

avatar
@lutars le 24/07/2019 à 12:16
J Lutars a écrit le 24/07/2019 à 11h04

c'est bien ce que l'article indique ?

Contrairement au titre, en effet.

Signaler Répondre

avatar
Vincenzo 26 le 24/07/2019 à 11:40

Je n'aime pas les verts mais ils ont raison d'attaquer la préfecture. Ces derniers étant payer pour assurer la sécurité préfèrent se cacher derrière des interdictions de déplacements. S'ils ne veulent pas prendre leurs responsabilités qu'ils refusent le poste au lieu de jouer la politique de l'Autruche en ne faisant rien. Un derby sans supportes adverses à chambrer devient un match fade.

Signaler Répondre

avatar
J Lutars le 24/07/2019 à 11:04
Dalloz a écrit le 24/07/2019 à 09h55

On ne peut pas attaquer une préfecture au tribunal, c'est un non sens juridique. On peut au mieux attaquer l’État, au pire une personne physique telle que le préfet.

Mais là, c'est un simple arrêté préfectoral qui est mis en cause, c'est à dire un document (et pas la préfecture toute entière !)

c'est bien ce que l'article indique ?

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 24/07/2019 à 10:41

O M. A s s e. Vive le foot. !
Bel. Exemple pour les jeunes. !!
Ou est le temps des stades sans bagarres. Insultes !!
Décidément je comprends mieux pourquoi les féminines ont pluss réputation sportifs
Et puis alors pont de vue comédie d el arte
Fait par les masculin sur le terrain exemple
Neimar et bien d autres soi disant pros
Et bien il peuvent s accrocher par rapport aux féminines !!!

Signaler Répondre

avatar
Dalloz le 24/07/2019 à 09:55

On ne peut pas attaquer une préfecture au tribunal, c'est un non sens juridique. On peut au mieux attaquer l’État, au pire une personne physique telle que le préfet.

Mais là, c'est un simple arrêté préfectoral qui est mis en cause, c'est à dire un document (et pas la préfecture toute entière !)

Signaler Répondre

avatar
Danilo le 24/07/2019 à 08:57

Connerie humaine dans ce sport qu'est le foot ! Allez s'insulter, se battre, se détester pour des broutilles ?
Et s'il y avait la guerre mondiale, tous ces couards trouillards seraient les premiers à se cacher de peur !
Minables !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.