Une ex-employée fait condamner le Mac Donald’s de Belley

Cette équipière, employée de 2004 à 2008, avait saisi le conseil des prud’hommes afin de réclamer le paiement du temps d’attente aux fermetures du restaurant. Pour respecter la procédure du Mac Donald’s, l’employée assurait attendre parfois plus de deux heures après avoir fini son travail. La cour d’appel de Lyon a condamné le restaurant de l’Ain à reverser à la plaignante 648 euros de rappel de salaire ainsi que 1 000 euros de dommages et intérêts. Le restaurant n’a pas contesté cette décision et a renoncé à un pourvoi en cassation.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.