Décrocheurs de portrait jugés en appel à Lyon : le délibéré rendu mi-janvier

Décrocheurs de portrait jugés en appel à Lyon : le délibéré rendu mi-janvier
photo d'illustration - Lyonmag.com

Ils seront fixés sur leur sort le 14 janvier prochain. Six militants d'Action Non-Violente Cop21 étaient jugés ce mardi en appel à Lyon pour avoir décroché en mars dernier un portrait d'Emmanuel Macron à la mairie de Jassans-Riottier dans l'Ain.

En première instance, le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse les avait condamnés à des peines allant de 250 à 500 euros d'amendes avec sursis pour cet acte symbolique visant à alerter sur l'inaction du gouvernement en matière de climat.

Cette fois, le dossier passe entre les mains de la cour d'Appel de Lyon, où des peines plus lourdes ont été requises. "Le procureur de la Cour d’Appel de Lyon a écarté l’état de nécessité et requiert 500€ d’amende avec sursis pour cinq des militants et 250 euros pour le dernier, pour “vol en réunion avec ruse”, ainsi que 500 euros d’amende pour refus de prélèvement ADN", a annoncé le collectif.

Pour rappel, deux "décrocheurs de tableau" avaient été relaxés à Lyon en septembre dernier "au bénéfice de l'état de nécessité au motif légitime".

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Même mouvance le 31/10/2019 à 06:58
Non à LaRem a écrit le 29/10/2019 à 18h52

J'espère que le juge se suivra pas les souhaits du procureur.

Rien à craindre

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 29/10/2019 à 18:52

J'espère que le juge se suivra pas les souhaits du procureur.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.