La Cour d’Assises du Rhône a examiné la fuite des braqueurs

Les 4 accusés et les policiers sont revenus mercredi sur les circonstances de la fuite et de l’interpellation après le braquage d’un hypermarché en juin 2006 à St-Priest. Un policier a expliqué qu’il avait fait feu sur la voiture des fuyards en état de légitime défense après que l’un d’eux ait sorti le canon de son arme par la fenêtre. Ce à quoi l’un des accusés a répondu qu’il n’avait pas tiré car il était « mort de trouille ».
Autre scène décrite, celle de l’interpellation à proximité d’un hôtel de Bron. Là aussi, les policiers ont déclaré avoir fait feu en état de légitime défense. L’un des braqueurs avaient été atteint de 2 balles dans les jambes.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.