Du sursis requis contre deux étudiants poursuivis pour violences

Ces deux membres de la Fédération syndicale étudiante comparaissaient mercredi devant le tribunal correctionnel de Lyon. Ils avaient été interpellés le 27 avril dernier quelques heures après des incidents ayant émaillé le vote organisé à l’université Lyon II sur le blocage. Des vigiles chargés de surveiller le scrutin avaient utilisé des gaz lacrymogènes, alors que les étudiants avaient répliqué par des jets de chaises, de tables et de pétards.
Hier à la barre, les deux vigiles, qui avaient accusé Alexandre et Tayeb d’être parmi les fauteurs de trouble, se sont contredits.
Le jugement a été mis en délibéré au 1er juillet.
De son côté, l’université ne poursuit plus directement les deux étudiants mais a requalifié sa plainte contre X.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
titepf le 11/06/2009 à 10:54

Les vigiles devraient eux aussi comparaitrent car professionnellement parlant ils n'ont pas le droit d'utiliser du gaz lacrymogène(ils ne sont pas des représentant de la loi).

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.