Vénissieux : il percute un policier avant d'être retrouvé à cause de ses empreintes

Vénissieux : il percute un policier avant d'être retrouvé à cause de ses empreintes
Photo d'illustration - LyonMag

Il pensait pouvoir s'en sortir. Mais ce cet individu avait fait une erreur fatale.

Lundi en fin d'après-midi, il avait refusé de s'arrêter à un contrôle routier rue Vaillant-Couturier à Vénissieux. Et avait même foncé sur un policier, le percutant. Accroché à la portière avant gauche, le fonctionnaire avait tiré à une reprise dans l'habitacle avec son arme. Avant de finalement lâcher prise lorsque le chauffard accélérait de nouveau.

Le véhicule du fuyard était ensuite retrouvé incendié dans le 8e arrondissement de Lyon. Les enquêteurs avaient le nez creux et mettaient la main sur un jeu de plaques d'immatriculation jetées dans une poubelle.
Et sur ces plaques se trouvaient les empreintes du suspect, qui était par ailleurs identifié par un témoin.

Finalement interpellé mardi matin à l'aube, l'individu a reconnu les faits mais nié avoir incendié le véhicule. Il sera présenté au parquet ce mercredi.

Quant au policier, il a été hospitalisé à Edouard-Herriot où il s'est vu prescrire 2 jours d'ITT.

X
11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
69 Lyon le 28/11/2019 à 19:41

Si il a rien a ce reprocher.il s'arrête ! c'est un contrôle de police point barre!

Signaler Répondre

avatar
Tuturwroomm le 28/11/2019 à 11:17
francis a écrit le 28/11/2019 à 10h11

est ce que c'est devenu normal de tuer ?
j'ai du raté le changement des codes ...

la voiture est une arme maintenant ...

TOUS A VELO !

bien sûr que c'est une arme, elle tue plus que le terrorisme chaque année en France. Et beaucoup plus !

Signaler Répondre

avatar
francis le 28/11/2019 à 10:11

est ce que c'est devenu normal de tuer ?
j'ai du raté le changement des codes ...

la voiture est une arme maintenant ...

TOUS A VELO !

Signaler Répondre

avatar
Tjlms. le 28/11/2019 à 06:34

Vénissieux...,refus d’obtempérer ...sans commentaire...

Signaler Répondre

avatar
César69 le 27/11/2019 à 23:42

Ce n est pas parce que on reconnaît des faits , que on est le vrai véritable auteur , si le juge d'instruction fait bien son travail , il posera une seule question .

"Qui t as payé , pour que tu t accuses de faits que tu n as pas commis ? " .

Jean Olivier Viout , a dit : Les magistrats ont un devoir d'excellence. Lorsque sont en cause la liberté d'un individu, le placement d'un enfant ou la vie d'une personne, on n'a pas le droit d'être dans l'à peu près.

Signaler Répondre

avatar
serieux le 27/11/2019 à 17:04

L'auteur de l'article à écrit à cause des empreintes. Autrement dit, c'est la faute aux empreintes.... Non mais sérieux !!
C'est grâce aux empreintes, évidemment !!
Connaitre la base du sens des mots en français, ce serait vraiment un plus pour un rédacteur de média internet.

Signaler Répondre

avatar
ANTOV69 le 27/11/2019 à 15:32

La justice rompu

Signaler Répondre

avatar
bouli le 27/11/2019 à 14:15

Pfff....Toujours la violence policière

Signaler Répondre

avatar
Bianca le 27/11/2019 à 13:32

Oups le boulet !!! Ça c'est du lourd...

Signaler Répondre

avatar
again and again le 27/11/2019 à 12:25

il suffit de décrire les traditionnels individus mal intentionnés pour comprendre immédiatement les tenants et aboutissants du conflit sus cité

Signaler Répondre

avatar
Encore... le 27/11/2019 à 12:07

Faits divers qui devient habituel : ne pas obtemperer à un contrôle de police, forcer un barrage de police, foncer sur un policier ... Là, il a été original en traînant le policier ... Par contre, pour ne pas changer, il nie les faits... Eh oui, encore un innocent victime de la police !!! Heureusement, la justice sera clémente, et nous apprendrons, bientôt que l'individu est déjà "connu défavorablement des services de police", blablabla... Dommage, le policier l'a raté, "l'individu" aurait eu plus de mal à expliquer que ce n'était pas lui...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.