Coupe de la Ligue : un OL amoindri reçoit le TFC

Coupe de la Ligue : un OL amoindri reçoit le TFC
Rudi Garcia - LyonMag

C'est l'équipe à moitié décimée que les Lyonnais vont chercher à réussir leur entrée dans cette compétition.

Entre deux équipes en crise, c'est l'occasion d'oublier un peu le championnat. Ce mercredi, l'Olympique Lyonnais fait son entrée en lice en Coupe de la Ligue et reçoit le Toulouse Football Club pour les huitièmes de finale de la compétition.
 

Au crépuscule d'une première partie de saison plus que délicate, les Lyonnais ont envie de terminer sur une note positive et de se donner de l'ambition pour 2020 : "les trophées les plus accessibles sont les coupes. (...) On veut jouer toutes les compétitions à fond, on n'en laisse jamais une. On va tout faire pour passer demain contre Toulouse", a clamé Rudi Garcia en conférence de presse.

 

"Une cadence inhumaine pour les joueurs de foot"
 

Cette rencontre sera la huitième disputée en moins d'un mois. Les organismes sont atteints, pour preuve est la longue liste des blessures contractées. En plus des opérations faites ou à venir de Léo Dubois, Youssouf Koné, Memphis Depay et Jeff-Reine Adélaïde, le coach devra probablement composer sans Marçal, Rafael, Thiago Mendes et Jason Denayer.
 

Cette hécatombe n'est pas pour plaire à Rudi Garcia, qui a longuement insisté sur l'enchaînement des matchs, insupportable selon lui : "C'est une cadence inhumaine pour les joueurs de foot. (...) On aurait été bien content entre Rennes et Reims d'avoir une semaine de récupération pour être bien en championnat."

 

Une carte à jouer pour certains
 

L'équipe alignée sera toutefois opérationnelle pour aller chercher la qualification. Mais conséquence des nombreux forfaits, de courte ou de longue durée, Rudi Garcia compte repenser son système de jeu : "Je réfléchis maintenant à réorganiser l'équipe différemment. Les deux matchs avant la trêve vont m'éclairer un peu là-dessus et puis certainement les matchs de la reprise aussi. (...) Les cartes sont redistribuées". Plusieurs joueurs auront ainsi l'occasion de prouver qu'ils ont leur place dans l'effectif : "Il y aura des joueurs qui seront sur le terrain demain et qui auront une carte à jouer."
 

Face à une équipe du TFC, lanterne rouge de Ligue 1, Lyon peut repartir de l'avant avant Reims puis la trêve hivernale "qui sera la bienvenue". Mais plus que le résultat, c'est toujours dans le contenu que Lyon doit prouver sa valeur. Le coup d'envoi de la rencontre sera donné à 18h45.

X
7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Papimouzo le 18/12/2019 à 10:24

C est vraiment se foutre de la gueule des supporters ?
Qu ils aillent bosser en usine ou dans la restauration ou le bâtiment et ils vont savoir ce que le mot travailler veut dire y compris le sieur Garcia !!!
Bande de nantis vous savez très bien que vous êtes des privilégier alors BASTA !!!

Signaler Répondre

avatar
plaignez-vous le 18/12/2019 à 09:12

Vous devriez aller manifester aux côtés des autres nantis:sncf, ratp, fonctionnaires, sénateurs, footballeurs, députés, avocats.

Signaler Répondre

avatar
Au bercail ! le 18/12/2019 à 08:55

viré de la coupe...hop car des nuls fatigués, aux cadences infernales et salaires smicards...pleurez dans les chaumières Aulas est coutu, les joueurs lui ont mis dans...!! oh c'est pas beau !!

Signaler Répondre

avatar
Anpheu le 18/12/2019 à 08:10

On cherche du monde en CDI dans le bâtiment

Signaler Répondre

avatar
money le 18/12/2019 à 07:35

des cadences inhumaines .Vraiment, je ne sais pas qui est ce monsieur mais il est vraiment à côté de ses pompes !!
les pauvres gens que ces footballeurs, ils sont vraiment à plaindre

Signaler Répondre

avatar
inhumain ! le 18/12/2019 à 06:58

Les salaires aussi sont inhumains ! Il fait les payer aux résultats !

Signaler Répondre

avatar
Cadence Inhumaine le 18/12/2019 à 06:06

Une vraie vie de bagnards ces footballeurs. Il faudrait donc les plaindre. Mais mon gars vous êtes tout simplement mauvais, il faut savoir assumer.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.