La première journée au procès de l’explosion de Neuville-sur-Saône

Christian Baise comparait depuis mardi devant la cour d’assises du Rhône. Cet homme de 36 ans est poursuivi pour avoir volontairement déclenché l’explosion de gaz qui avait fait 3 morts, 5 blessés graves et complètement détruit l’immeuble situé dans le centre du village, le 27 novembre 2006. Lui-même avait été blessé. Hier, la journée a été consacrée à l’examen de la personnalité de l’accusé. Cet homme à l’enfance difficile, marquée par le suicide de son père alors qu’il n’avait que 5 ans et l’alcoolisme de sa mère, a été décrit par ses proches comme un individu impulsif, influençable mais travailleur. De leurs côtés les experts psychiatres estiment qu’il souffre de graves troubles psychotiques et paranoïaques. A la barre, Christian Bais, a affirmé qu’il ne voulait tuer personne, mais il a reconnu qu’il détestait ses voisins. L’audience va se poursuivre aujourd’hui. Le verdict est attendu demain.

X
0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.