Lyon : du sursis pour l’ex-mari qui menace de la tuer devant ses enfants

Lyon : du sursis pour l’ex-mari qui menace de la tuer devant ses enfants
Photo d'illustration - LyonMag

Les SMS sont explicites et difficilement niables.

Pourtant, un quinquagénaire originaire d’Angola n’a écopé que de sursis ce vendredi au tribunal correctionnel de Lyon.

Il était jugé pour avoir à plusieurs reprises menacé son ex-femme de mort. Déjà condamné à trois mois avec sursis en 2013 pour violences conjugales, il envoyait récemment des messages inquiétants à la victime, mais aussi à leurs enfants. Il annonçait notamment à ces derniers qu’il avait une arme.

Déterminé, il était allé jusqu'à récidiver en sortant de sa garde à vue. Avec cette promesse d'ôter la vie à son ex devant les enfants, afin qu'elle rejoigne ses parents décédés.

Devant la justice, le prévenu et son avocat ont tenté avec succès de dédramatiser la situation. Notamment parce qu’il n’y a jamais eu d’arme, ce qui, selon eux, annule la portée létale des SMS envoyés...

La procureure de la République a requis 10 mois de prison avec sursis. Une peine ramenée à 4 mois avec sursis, assortis d’une interdiction de rencontrer son ex-femme et de se présenter à son domicile.

X
17 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
bonjour Mlle Schiappa le 07/01/2020 à 10:54
Guiguilechat a écrit le 05/01/2020 à 13h45

On sait comment sa va finir. Combien de fois une femme s'est plaint des menaces de son mari... jusqu'à que son mari la tue?

Dans le progrès ils parlent d'une autre affaire où une femme a été tuée par sa conjointe. Arrêtez donc de focaliser sur les hommes.

Signaler Répondre

avatar
Denny Crane le 07/01/2020 à 10:53
Laxi a écrit le 07/01/2020 à 06h55

Déjà condamné avec sursis pour violences conjugales il est à nouveau condamné avec du sursis,faudra-t-il qu’il tue ou blesse sa femme ou ses enfants pour que les juges se décident à le sanctionner ?.Et on s’inquiète du nombre croissant de « feminicides « 

Chien qui aboie ne mord pas.
Dans le progrès, ils parlent d'une autre affaire à Ussel où un conjoint d'origine française a tué sa conjointe alors qu'il n'avait aucun antécédent de violence conjugale.

Signaler Répondre

avatar
Cancandiraton le 07/01/2020 à 08:42

J’espère que cet Angolais a eu au moins droit à une bonne « angolade « de la part des petits juges...

Signaler Répondre

avatar
Laxi le 07/01/2020 à 06:55

Déjà condamné avec sursis pour violences conjugales il est à nouveau condamné avec du sursis,faudra-t-il qu’il tue ou blesse sa femme ou ses enfants pour que les juges se décident à le sanctionner ?.Et on s’inquiète du nombre croissant de « feminicides « 

Signaler Répondre

avatar
Inko le 06/01/2020 à 13:20

Vive la justice française...
La prison ferme c'est juste si vous deconnez avec l'argent. Pour l'humain du sursis suffira.

Signaler Répondre

avatar
Esther le 06/01/2020 à 12:58

Honteux, ils attendent quoi ? Qu'elle soir tuée et la ils vont l'enfermer bravo la justice française.

Signaler Répondre

avatar
Pas les codes le 06/01/2020 à 10:39

Il n'a pas les codes, c'est ça?

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 06/01/2020 à 09:52

"il n’y a jamais eu d’arme, ce qui, selon eux, annule la portée létale des SMS envoyés", le juge n'a jamais entendu parler de meurtre par strangulation ou coups (sans "arme")? Sera-t-il poursuivi pour laxisme excessif en cas d'incident (de même pour l'avocat)?

Signaler Répondre

avatar
Vegan le 05/01/2020 à 23:45

C'est de la justice bio il faut les comprendre aussi oh!! Ils ont pas mal de rtt a posé et les loisirs passe avant le travail

Signaler Répondre

avatar
Maktoub 7 le 05/01/2020 à 18:14

Il faudrait de temps à autre , mettre la justice sur le banc des accusés ! Car si le type passe à l'acte : il n'y aura aucun responsable ????
C'est une plaisanterie , j'espère ? Alors , les mauvais juges ou procs sont exempts d'aller en prison pour faute grave ????
Eclairez moi s'il vous plait !?
Il y a quelque chose qui cloche !
Quand un lambda commet une bourde , il est sanctionné en prenant la porte , par son patron ; pour ces messieurs et dames de la justice , il y a aussi un " régime spécial " d'impunité ?????........

Signaler Répondre

avatar
c’est vrai le 05/01/2020 à 17:04

Malheureusement

Signaler Répondre

avatar
Lamentable !!! le 05/01/2020 à 15:00

On connait déjà la fin tragique de cette histoire !!

Signaler Répondre

avatar
Ahinoam2 le 05/01/2020 à 13:47

Ce Jugement est scandaleux comparé au Jugement prononcé à l'encontre de monsieur Balkany qui n'a menacé et agressé personne - ceci dit sans soutenir la fraude inacceptable...

Signaler Répondre

avatar
Guiguilechat le 05/01/2020 à 13:45

On sait comment sa va finir. Combien de fois une femme s'est plaint des menaces de son mari... jusqu'à que son mari la tue?

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 05/01/2020 à 10:28

Espère que cette homme ne passera pas à l acte. Et si c est le cas, il faudrait autoriser la famille à porter plainte contre la procureur et le juge qui par leur laxisme auront permis à cette homme de pouvoir passer à l acte
Quand on prend la peine de regarder qui commet des crimes,, des agressions,, des vols violents on s aperçoit souvent qu ils sont le fait de personnes qui sont passés plusieurs fois devant des juges.

Signaler Répondre

avatar
Rouge le 05/01/2020 à 09:50

Tout à fait

Signaler Répondre

avatar
Bonjour le 05/01/2020 à 08:44

Il n’y a plus qu’à attendre qu’il mette ses menaces à exécution

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.