Lyon : un élu condamné pour violences conjugales

Lyon : un élu condamné pour violences conjugales
Photo d'illustration - LyonMag

En octobre dernier, Benjamin Gloppe était interpellé et placé en garde à vue.

Dans le 8e arrondissement de Lyon, cela aurait pu être un énième cas de violences conjugales, avec un mari qui nie, dans un foyer sinistré. Mais il n'en était rien.

Benjamin Gloppe était adjoint au maire du 8e arrondissement, chargé du Cadre de vie et de la Propreté. Son couple battait de l'aile et il avait l'habitude de régler les disputes en se montrant violent. Jusqu'à ce 13 octobre où il plaqua sa femme au sol et lui écrasa la tête contre le carrelage. Devant leurs enfants, qui avaient déclenché la querelle du jour pour un détail futil.

Jugé ce lundi, l'élu, dont la délégation et les indemnités qui vont avec lui avaient été retirées, a été condamné par le tribunal correctionnel de Lyon. Après avoir multiplié les regrets sans minimiser les faits, Benjamin Gloppe a écopé de 4 mois de prison avec sursis et une peine d'inéligibilité de 3 ans. Il a également l'interdiction de se présenter au domicile familial et doit trouver un emploi ou une formation.

X
10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Levy le 11/03/2020 à 12:23

Ils sont formidables ces socialistes - LREM !

Pauvre France !

Signaler Répondre

avatar
Pervanche le 11/03/2020 à 08:20

On voit bien que la colère n'est pas mere de sûreté pour cette adjoint au maire et bien que mauvaise conseillère dirai-je même il n'a pas que perdu son latin au tribunal plutôt ses biens maintenant qu'il ce retrouve sans rien..

Signaler Répondre

avatar
je dis ça... le 11/03/2020 à 07:53

Un des copains de Gérard Collomb...
PS, LREM : quelle belle image donnent ces partis qui prétendent défendre les droits des femmes !

Signaler Répondre

avatar
Domag le 10/03/2020 à 13:12

Lyon subit de plus en plus de violence dans les rues, mais si les gens qui nous gouvernent sont également violent, comment va t on s'en sortir ?

Signaler Répondre

avatar
vous avez une mauvaise lecture de la situation. le 10/03/2020 à 12:51

Pas compris pourquoi sa délégation et indemnités lui ont été retirées.

Surtout quand la présidente du sytral a une voiture de fonction, c'est plutôt à elle qu'il faut retirer les indemnités et la fonction.

Signaler Répondre

avatar
Charles le 10/03/2020 à 12:24

Elu ? 8e ?
Je pensais à un autre élu qui a déjà eu affaire à la justice.

Signaler Répondre

avatar
potdeterrepotdefer le 10/03/2020 à 11:10

Vous devriez fermer les commentaires
Car vous faites de la censure à des commentaires qui ne sont ni insultants , ni provocateurs etc..,
Mais qui disent la réalité des faits

Signaler Répondre

avatar
Zied 31 le 10/03/2020 à 09:56

Y en a qui se font tabasse tous les jours et qui ne portent pas plainte par menaces de mort de la part du mec ! Et y en a des millions, mais, chutt, faut garder la paix sociale....

Signaler Répondre

avatar
Mont Monnet le 10/03/2020 à 09:00

Il doit y en avoir d'autres. Statistiquement, c'est probable.

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 10/03/2020 à 08:55

Encore un qui se prenait pour un dur !!!!!
Et adjoint en pluss du 8ème arrondissement
Décidément ça craint pour ces pauvres femmes sans défense face à ces lopettes..
Courage madame car vous méritez qu on vous le dise et surtout foutez moi cette merde dehors......

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.