Beaujolais : pour réveiller sa fille, elle la rouait de coups de poings

Beaujolais : pour réveiller sa fille, elle la rouait de coups de poings
Photo d'illustration - LyonMag

Les faits remontent à l’année dernière.

Car depuis le 26 novembre, cette mère n’a plus la garde de sa fille et de son bébé. La justice, après plusieurs signalements, avait pris la décision de placer les enfants victimes de violences. Et notamment l’aînée.

Vendredi dernier au tribunal de Villefranche-sur-Saône, la mère était jugée pour violences sans incapacité sur mineurs. A la barre, elle tenta de minimiser les faits, évoquant des "claques éducatives". Les faits rapportés sont pourtant alarmants : des coups de poing ou des seaux d’eau pour réveiller sa fille, des coups de rouleau à pâtisserie, des cheveux coupés de manière humiliante et des menaces comme "Arrête ou je te tue".

Face aux juges, la mère a expliqué vouloir tout faire pour récupérer sa progéniture. Un objectif qu’a balayé le tribunal avec une condamnation à 10 mois de prison avec sursis. Elle devra indemniser ses enfants à hauteur de 1000 et 300 euros.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Raoul le 18/03/2020 à 12:34

Elle aurai dû écopée de 10ans ferme c est une honte de la laissée en liberté

Signaler Répondre

avatar
Jlg le 18/03/2020 à 07:35

Pauvre justice il n'habite pas la planète Terre.

Signaler Répondre

avatar
Wonder Woman le 18/03/2020 à 01:35

Elle devrait faire de la prison ferme et pas 10 mois de sursis. De plus '' verser '' une indemnisation aux enfants n'est pas une bonne justice. Cela ne va pas '' effacer " les conséquences et autres séquelles d'un tel comportement.

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 17/03/2020 à 14:01

Lyon mag ou est mon commentaire

Signaler Répondre

avatar
sur! le 17/03/2020 à 12:02

A mettre tout de suite en asile psychiatrique !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.