Fusillade à Communay : trois individus mis en examen

Fusillade à Communay : trois individus mis en examen
Photo d'illustration - LyonMag

Moins d’une semaine après la fusillade de Communay, les gendarmes ont interpellés quatre individus.

Au final, trois seulement ont été présentés au parquet, mis en examen et laissés libres, sous contrôle judiciaire.

Ces trois hommes sont soupçonnés d’avoir, lundi soir, ouvert le feu à cinq reprises à l’aide d’un fusil à pompe sur la devanture d’un appartement de Communay au sud de Lyon. Le logement, inoccupé au moment des faits, a ensuite été incendié dans la nuit.

Une dette d’argent serait à l’origine de ce règlement de comptes raté.

L’enquête de gendarmerie se poursuit, tandis que les trois mis en examen ont l’interdiction de se rendre à Communay.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
zoune le 06/04/2020 à 18:35

Laisser libres ....,,avec en prime peut-être des allumettes.

Signaler Répondre

avatar
Petaudier le 06/04/2020 à 17:04
roberto a écrit le 06/04/2020 à 12h35

la critique est toujours facile

Surtout quand on paye des impôts !

Signaler Répondre

avatar
La vie le 06/04/2020 à 16:05

Justice irrationnelle laissé libre ! Ils avaient des armes et l'ont utilisé je cite "ouvert le feu à cinq reprises à l’aide d’un fusil à pompe sur la devanture d’un appartement" pauvre France y a du boulot que foutent les procureurs, magistrats ? Au niouf direct ! cette affaire est très grave.

Signaler Répondre

avatar
jeanpete le 06/04/2020 à 14:55

Pourtant, la chasse est fermée, ils respectent rien, les chasseurs mais au moins ils restent dans le périmètre de 1 km du centre ville et de chez eux y a rien a dire !!!!! Putain, c est français, comment ils sont disciplines a dit "cassetesnerfs"

Signaler Répondre

avatar
Arek le 06/04/2020 à 14:49

On est champion du monde du n importawak

Signaler Répondre

avatar
bismoumss le 06/04/2020 à 14:45

je suis écoeurée je vis dans l'immeuble juste à coté , c'est une honte , peut etre aurait il fallu qu'il tue quelqu'un pffffff

Signaler Répondre

avatar
CARACACASS le 06/04/2020 à 14:30
Bouffon a écrit le 06/04/2020 à 10h52

Fusil à pompe, incendie...
Laissés libres...
Continuez à voter, ce pays est en bonne voie.

Visitez le Venezuala, ça va vous plaire.

Signaler Répondre

avatar
Francois le français le 06/04/2020 à 14:26
Wallah a écrit le 06/04/2020 à 11h01

Faut cocher quel case sur l'attestation quand on veut faire une fusillade ?
Ah non, pas besoin, ce genre de clientèle n'est pas cible des contrôles des forces de l'ordre qui préfèrent s'attaquer aux honnêtes français.

Il n'y a pas écrit qu'ils n'étaient pas français monsieur.

Signaler Répondre

avatar
roberto le 06/04/2020 à 12:35

la critique est toujours facile

Signaler Répondre

avatar
Wallah le 06/04/2020 à 11:01

Faut cocher quel case sur l'attestation quand on veut faire une fusillade ?
Ah non, pas besoin, ce genre de clientèle n'est pas cible des contrôles des forces de l'ordre qui préfèrent s'attaquer aux honnêtes français.

Signaler Répondre

avatar
Bouffon le 06/04/2020 à 10:52

Fusil à pompe, incendie...
Laissés libres...
Continuez à voter, ce pays est en bonne voie.

Signaler Répondre

avatar
Sami69 le 06/04/2020 à 09:54

Libres sous contrôle judiciaire !!!!!
ALLÔ LA FRANCE ICI TOU VA BIEN

Signaler Répondre

avatar
Quelle Justice ? le 06/04/2020 à 09:05

OK les fous sont laissés en liberté dans ce pays. Permis de tuer. Bienvenue en France.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.