Coronavirus : 369 morts dans les hôpitaux du Rhône depuis le début de l'épidémie

Coronavirus : 369 morts dans les hôpitaux du Rhône depuis le début de l'épidémie
Photo d'illustration - LyonMag

Ce jeudi soir, l’ARS a publié ses derniers chiffres incomplets de la semaine.

Avant que Santé France Publique ne donne le détail de la situation des Ehpad ce vendredi, on apprend que 1228 personnes sont hospitalisées et souffrent du coronavirus dans le Rhône. L’ARS a également recensé 369 morts cumulées dans les hôpitaux du département et 1237 personnes ont pu rentrer chez elles.

Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, il y aura bientôt 3000 cas de Covid-19 hospitalisés. Ils sont 2970 ce jeudi, avec 927 morts depuis le début de l’épidémie.

"Des informations circulent au sujet de l’existence de tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) du Covid-19. Ces tests rapides fonctionnent à partir d’une goutte de sang prélevée au bout du doigt. L’ARS Auvergne-Rhône-Alpes appelle à la vigilance autour des tests sérologiques unitaires rapides qui ne sont pas encore homologués à ce jour. Leurs promoteurs annoncent qu’il serait possible de savoir rapidement si la personne a été en contact avec le virus. Or le ministère des solidarités et de la santé, ainsi que l’ensemble des sociétés savantes, indiquent que leur fiabilité n’est pas établie et que leur usage et conditions d’utilisation ne sont pas définis à ce stade. L’ARS souhaite attirer l’attention que le défaut de performance d’un test de dépistage peut entraîner des conséquences graves pour les personnes se croyant faussement immunisées. Le recours à ces tests n’est donc pas recommandé tant que leur fiabilité n’a pas été confirmée par les autorités sanitaires", signale également l’ARS dans son communiqué du jour.

Tags :

coronavirus

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
moutons le 17/04/2020 à 21:36

Absurde il n'y a quasiment pas d'immunité acquise avec ce virus.

Il fallait faire comme la Nouvelle Calédonie qui est aujourd’hui exempt de virus.

Signaler Répondre

avatar
Alan le 17/04/2020 à 15:33

Bon, maintenant que le virus est un fait établi et parti pour rester il nous faut attendre d'avoir bien désengorgé les hôpitaux. Ainsi, on pourra de nouveau sortir et alors, on pourra atteindre l'objectif de voir 70% de la population atteints par le virus (tout en continuant à confiné jusqu'à la fin de l'année les personnes dites vulnérables, pour limiter au maximum les pertes). On assurera l'immunisation de l'ensemble de la population.
Ainsi, on s'épargnera la commande de nombreux vaccins.
Elle est pas belle la vie?

Signaler Répondre

avatar
ah ba bravo ! le 17/04/2020 à 14:50

quelles betises raconté ici c'est incroyable alors tout d'abord le Portugal à bien fermer ses frontières très tôt mais il faut avoir une attestation de sortie comme en France alors bravo au pseudo " la fin du monde libre" il faut vérifier les informations avant de les propager et de dire n'importe quoi

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 17/04/2020 à 12:29

De toute façon il faut l’attraper alors allons y gaiement... Ce n’est pas en restant confiné que l’on va arriver à 60%. Alors embrassons nous, faisons tous l’amour les uns les autres et soyons malades dans la joie et l’allégresse... Cordialement

Signaler Répondre

avatar
La fin du monde libre le 17/04/2020 à 11:51

En février un match de foot s'est déroulé en Italie où des milliers de supporters espagnols se sont rendus (Milan), quelques semaine plus tard, l'Espagne est fortement touchée par l'épidémie.


Même chose en France après le match de foot à Lyon (dans l'ouest de la France quasiment pas de malades, dans le Cantal 0 décès). En Nouvelle Calédonie (collectivité française dont personne ne parle) ils font encore mieux : plus aucun cas depuis plusieurs semaines !

En Allemagne sans attestation l'épidémie est sous controle (indice de contagion inférieur à 1).

Au Portugal sans attestation quasiment pas de décès (eux ils ont fermé la Frontière avec l'Espagne).

C'est plus clair maintenant ?

Signaler Répondre

avatar
Avoir peur ,de son ombre est entretenu. le 17/04/2020 à 09:59

Et d’habitude combien il y en a ? Et oui, sensiblement pareil ,mdr. Entretenir les peurs , marche plutôt bien avec une majorité de personnes . Il y’ en a même qui font des crises d’angoisses et des arrêts cardiaques dû à l’anxiété..comme quoi , la PROPAGANDE marchera toujours par le biais des médias de la pensée unique.

Signaler Répondre

avatar
vous avez une mauvaise lecture de la situation. le 17/04/2020 à 09:37
Zig a écrit le 16/04/2020 à 23h25

En Italie aussi ils ont fermé leurs frontières très tôt. Et on voit le résultat...

Quel mensonge.

Non seulement l'Italie n'a pas fermé ses frontières mais en plus des matches de football Espagne/italie se sont joués en février où des supporters espagnols se sont rendus à Milan en février , ce qui explique pourquoi l'Espagne est aussi touchée aujourd'hui, comme la France qui a fait la même erreur pour le foot.

Il faut savoir aussi que certaines villes du nord de l'Italie sont confinées depuis le 25 FEVRIER pour aucun résultat.

Signaler Répondre

avatar
vous avez une mauvaise lecture de la situation. le 17/04/2020 à 09:28

Pourquoi seulement parler de l'Italie ? Ça arrange qui à votre avis ? Parlons plutôt du Portugal.
Au Portugal pas d'attestation pour sortir ni de sanctions ! Par contre ils ont fermé leur frontière avec l'Espagne très tot et ont laissé les gens rejoindre leur maisons de campagne (ce qui favorise l'éloignement social).

Résultat : 600 morts seulement contre 19000 en Espagne !


Il faut encore vous expliquer ou vous avez compris ?

Signaler Répondre

avatar
ioups le 17/04/2020 à 09:15

Bonjour
Depuis la dernière intervention d'Emmanuel Macron, on ne parle plus que de déconfinement

Aux infos , et peut être sont ce des directives officielles, on parle plus du nombre de morts au jour le jour
Par contre, nous savons exactement les chiffres espagnols, italiens ou américains

Et bien rien qu'hier il y eu 753 morts de plus !!
En 24 h!!
Ca fait froid dans le dos! ET CELA JETTE AUX YEUX L'INCONCSIENCE DE CEUX QUI SORTENT DE CHEZ EUX SANS VRAIMENT DE BESOINS IMPERIAUX

En faisant une projection à minima , le 11 mai nous aurons entre 25 et 27000 morts en France

Alors continuez bandes d'inconscients!!
Applaudissez les soignants le soir, écrivez des messages de soutien sur internet
Continuez à sortir et vous pourrez leur parler directement quand vous serez à l'hospital entre leurs mains, malades et peut être même près de la mort

Signaler Répondre

avatar
Zig le 17/04/2020 à 07:52
Zig a écrit le 16/04/2020 à 23h25

En Italie aussi ils ont fermé leurs frontières très tôt. Et on voit le résultat...

Merci au copieur de répondre à ma place, mais j'aurais pas répondu comme cela.

Il y a plein de pays qui ont fermés leurs frontières.

Qui laissent passer les travailleurs frontaliers ! comme quoi...).
Mais qui ne confinent pas à l'italienne, et ils s'en sortent mieux que l'Italie.

Donc OUI, le confinement c'est une atteinte à la liberté dont l'efficacité n'est pas des meilleures (regardez l'Italie).

On va rire pour remettre au boulot les gens payés pour être confinés.

Voilà ce que j'aurais dis.

Signaler Répondre

avatar
Zig le 16/04/2020 à 23:25
La fin du monde libre a écrit le 16/04/2020 à 21h37

Au Portugal pas d'attestation pour sortir ni de sanctions ! Par contre ils ont fermé leur frontière avec l'Espagne très tot et ont laissé les gens rejoindre leur maisons de campagne (ce qui favorise l'éloignement social).

Résultat : 600 morts seulement contre 19000 en Espagne !


Il faut encore vous expliquer ou vous avez compris ?

En Italie aussi ils ont fermé leurs frontières très tôt. Et on voit le résultat...

Signaler Répondre

avatar
La fin du monde libre le 16/04/2020 à 21:37

Au Portugal pas d'attestation pour sortir ni de sanctions ! Par contre ils ont fermé leur frontière avec l'Espagne très tot et ont laissé les gens rejoindre leur maisons de campagne (ce qui favorise l'éloignement social).

Résultat : 600 morts seulement contre 19000 en Espagne !


Il faut encore vous expliquer ou vous avez compris ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.