Incendie montée Bonafous : 140 habitants évacués après l'effondrement de ce lundi matin

Incendie montée Bonafous : 140 habitants évacués après l'effondrement de ce lundi matin
LyonMag

C’était un scénario envisagé.

Et redouté. Ce lundi matin, la façade Est du bâtiment victime d’un incendie jeudi soir montée Bonafous s’est effondrée, ainsi que le toit et tous les étages internes.
La décision a alors été prise de faire évacuer tous les habitants de la montée, du bas de l’axe jusqu’au numéro 16. Cela fait environ 140 personnes qui devront dormir ailleurs ce lundi soir. Une solution de relogement a été proposée à la résidence Villemanzy.


Les pompiers craignent en effet que les murs pignons s’effondrent dans les prochaines heures, et tombent sur les bâtiments voisins. Une maison attenante est notamment l’objet de toutes les inquiétudes.


Les voitures stationnées dans la montée du 4e arrondissement de Lyon, ainsi que sur les rues Belfort et Lebrun seront également enlevées pour permettre aux appareils de destruction d’être installés. Une grue et un grappin doivent notamment arriver prochainement sur place. Les travaux pour abattre ce qui reste de l’immeuble débuteront mercredi. Si l’édifice est toujours debout d’ici là…

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Francesco le 05/05/2020 à 19:06
Oups a écrit le 05/05/2020 à 12h27

Je souhaite bonne chance au démolisseur, il n'est pas dit qu'au premier contact du grappin sur le mur que celui-ci ne s'effondre pas à son tour.

Il n'y a pas eu d'analyse d'amiante (car l'accès est dangereux) et aucune protection n'est envisagée pour les riverains et les gens du quartier.
Il s'agit d'un scandale, car la santé des riverains n'est pas prise en compte.
Je trouve que la législation impose des décontaminations très onéreuses pour traiter l'amiante dans des filières spécialisées et à des coûts exorbitants, alors que la mairie et la préfecture s'exonère de cette réglementation, comme si de rien n'était.

Vous pensez sérieusement qu'on a le temps et la possibilité d'envisager un diagnostic amiante avant travaux, alors que l'immeuble est quasiment inaccessible, sur le point de s’effondrer et qu'il y a urgence à sécuriser le site ?

De toute façon, s'il y a un peu d'amiante, par exemple quelques portions de conduit en fibrociment, des colles ou des vieux revêtements, la fibre a déjà été transportée et dispersée par la chaleur de l'incendie. Donc globalement, le mal est fait.

Mais il ne faut pas non plus exagérer, c'est un immeuble Canut. Il y a probablement un peu d'amiante, sous diverses formes, mais pas de toiture en fibrociment, ni d'amiante friable. Il est donc peu probable que la quantité dispersée constitue un véritable problème de santé publique pour les riverains. De toute façon, toute la partie basse de la rue a été évacuée et d'ici qu'ils réintègrent leur logement, la présence éventuelle et hypothétique de fibre d'amiante sera négligeable.

Signaler Répondre

avatar
Oups le 05/05/2020 à 12:27

Je souhaite bonne chance au démolisseur, il n'est pas dit qu'au premier contact du grappin sur le mur que celui-ci ne s'effondre pas à son tour.

Il n'y a pas eu d'analyse d'amiante (car l'accès est dangereux) et aucune protection n'est envisagée pour les riverains et les gens du quartier.
Il s'agit d'un scandale, car la santé des riverains n'est pas prise en compte.
Je trouve que la législation impose des décontaminations très onéreuses pour traiter l'amiante dans des filières spécialisées et à des coûts exorbitants, alors que la mairie et la préfecture s'exonère de cette réglementation, comme si de rien n'était.

Signaler Répondre

avatar
Laissez tomber le 05/05/2020 à 12:01

Rectif : on punit les SOTS

Signaler Répondre

avatar
Laissez tomber le 05/05/2020 à 11:37

Il est inutile de répondre aux idioties On punit les dots que par le silence ! Courage à tous ces pauvres gens qui ont tout perdu !!

Signaler Répondre

avatar
La bave aux lévres le 05/05/2020 à 11:36

100 commentaires de droitasses rageux en 12 heures..
Mais en fait ils sont 3 pélos a poster avec 33 pseudos chacun. ¨
PTDR

Signaler Répondre

avatar
XRousse le 05/05/2020 à 11:25
Génération Omega a écrit le 05/05/2020 à 09h38

Cet événement tragique fournit l'occasion de constater l'hypocrisie sociologique et politique qui règne à Lyon. Beaucoup de commentateurs ici déplorent le cynisme de certains, s'offusquant lorsqu'il s'agit d'un 'racisme' anti-bobo.

En attendant, on ne voit JAMAIS d'expression de regret quand il y a des incendies ou d'autres sinistres dans les quartiers défavorisés. C'est 'normal' que ce genre de calamités se passent chez eux, mais une anomalie matinée d'une injustice existentielle inexplicable pour les bobos... cherchez l'erreur.

Commentaire a coté de la plaque, comme d' hab sur le forum LyonMag..
C' est des bobos ou bien des favelas mal famées?
Va falloir accorder vos violons, les droitasses qui se réjouissent du malheur des autres.

Signaler Répondre

avatar
En passant le 05/05/2020 à 10:15

Commentaires toujours aussi déplorables...

Ca va être très délicat de démonter ce qui reste de l'immeuble sans fragiliser les immeubles attenants. L'intervenant à une sacré responsabilité, en cas de dégâts voire écroulement des immeubles mitoyens, qui va payer?
Il va aussi falloir étayer, vite et bien...
Bon courage.

Signaler Répondre

avatar
Génération Omega le 05/05/2020 à 09:38

Cet événement tragique fournit l'occasion de constater l'hypocrisie sociologique et politique qui règne à Lyon. Beaucoup de commentateurs ici déplorent le cynisme de certains, s'offusquant lorsqu'il s'agit d'un 'racisme' anti-bobo.

En attendant, on ne voit JAMAIS d'expression de regret quand il y a des incendies ou d'autres sinistres dans les quartiers défavorisés. C'est 'normal' que ce genre de calamités se passent chez eux, mais une anomalie matinée d'une injustice existentielle inexplicable pour les bobos... cherchez l'erreur.

Signaler Répondre

avatar
Pill le 05/05/2020 à 08:21

Les transactions dans cette zone seront certainement effectuées sous haute surveillance démocratique...

Signaler Répondre

avatar
Lekon le 04/05/2020 à 23:07
Une question du style, tout simplement a écrit le 04/05/2020 à 19h30

Qui est le propriétaire de ce simulacre d'une favela à la lyonnaise ?

On ne devrait pas laisser accès à internet à tous...

Signaler Répondre

avatar
FGpl le 04/05/2020 à 22:08
Une question du style, tout simplement a écrit le 04/05/2020 à 19h30

Qui est le propriétaire de ce simulacre d'une favela à la lyonnaise ?

Punaise t'as découvert un nouveau mot, du coup tu nous le ressort à chaque article sur cet incendie?
Sinon tu peux aussi aller prêter main forte.

Signaler Répondre

avatar
chêne le 04/05/2020 à 21:53
Une question du style, tout simplement a écrit le 04/05/2020 à 19h30

Qui est le propriétaire de ce simulacre d'une favela à la lyonnaise ?

Troll brésilien ?

Signaler Répondre

avatar
gros boeuf le 04/05/2020 à 20:47

on a compris ton histoire de Favela.. juste y a des gens qui sont malheureux ... alors respect

Signaler Répondre

avatar
Une question du style, tout simplement le 04/05/2020 à 19:30

Qui est le propriétaire de ce simulacre d'une favela à la lyonnaise ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.