La justice donne raison à l’ancien inspecteur de l’académie de Lyon

Le tribunal administratif de Lyon a annulé jeudi l’arrêté ministériel suspendant Jacques Aubry de ses fonctions. Son départ lui avait été signifié en février, quatre mois seulement après sa nomination. Le recteur d’académie lui reprochait notamment une attitude désinvolte et un manquement au devoir de réserve. Le tribunal a finalement choisi de suivre l’avis du rapporteur public, pour qui les accusations n’étaient étayées par aucun argument convaincant. Lors de l’audience en mai dernier, le magistrat avait indiqué n’avoir constaté aucune faute susceptible de conduire à une mesure disciplinaire.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.