Toujours pas de sortie de crise aux prud’hommes de Lyon

L’assemblée générale organisée mardi matin par le président de la juridiction a tourné court. Faute de conseillers, le vote sur la poursuite ou non du blocage n’a pas été réalisé. Les principales fédérations du collège des « salariés » avaient en effet appelé au boycott de cette réunion. Elles sont à l’origine du mouvement qui perturbe l’activité des prud’hommes de Lyon et Villefranche depuis janvier. Malgré un nouveau projet de décret réglementant l’activité des prud’hommes, les représentants du collège des « salariés » poursuivent leur action pour obtenir l’abandon total du plafonnement de leur temps consacré à la rédaction des jugements.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.