"Aucune trace de violences" sur le jeune de Firminy

Le Parquet de Saint-Etienne a affirmé jeudi que le corps de Mohamed Benmouna ne comportait "aucune trace de violences". Le jeune est mort à l’hôpital mercredi après-midi des suites de ses blessures après sa tentative de suicide alors qu’il était en garde à vue dans un commissariat de la ville pour une affaire d’extorsion de fonds.
La famille a d'ailleurs déposé jeudi après-midi "une plainte contre X."
Un drame qui a entraîné deux nuits d’incidents dans la banlieue de Saint-Etienne. Le calme est revenu aujourd’hui. Dans la nuit de mercredi à jeudi, la police a tout de même interpellé et placé en garde à vue trois personnes pour des incendies volontaires, comme une dizaine de feux de poubelles, huit voitures calcinées, ainsi que l'annexe désaffectée d'un centre social de la ville. Mais, contrairement à la veille, il n'y a pas eu d'affrontements et de jets de pierres sur les véhicules des pompiers et de la police, alors que quelque 200 policiers et CRS avaient été mobilisés, de crainte de violences.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
JEAN le 09/07/2009 à 16:10

si s avait été un Français pensez vous qu'il y aurait eu des voitures et magasins brulés et tant de journalistes gaucho pour faire tout ce ramdam. c'est toujours triste un suicide mais ce n'était pas je présume un enfant de coeur

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.