Conseil d'Etat : le rapporteur public se prononce contre le recours de l'OL

Conseil d'Etat : le rapporteur public se prononce contre le recours de l'OL
Jean-Michel Aulas - Lyonmag.com

Le rapporteur public du Conseil d’Etat s’est prononcé contre le recours déposé par l'OL et d'autres clubs de football, contre l'arrêt prématuré de la saison de Ligue 1 en mars dernier en raison de la crise sanitaire.

Une audience se tenait ce lundi devant la plus haute instance administrative.

Jean-Michel Aulas espère obtenir des indemnisations pour compenser les sommes perdues par son club, privé de coupe d'Europe à cause de sa 7e place attribuée. Mais le rapporteur public estime que la décision de la Ligue professionnelle de football de geler le classement et de ne pas jouer les derniers matchs après le confinement a été prise légalement.

Le conseil d'Etat doit rendre sa décision d'ici trois semaines.

22 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
et SI ma poule le 15/10/2020 à 20:53
ah bon a écrit le 13/10/2020 à 09h22

Alors qu'est ce qu'il fait au conseil d'état ?
Ton Aulas est à bout, et il va payer de sa poche pour survivre, ça va lui enchanter ses soirées, et les tiennes aussi.

ah bon @ tu ne suis pas bien l'actualité du football national , un économiste réputé affirme que 2 clubs en France vont survivre à la crise le PSG et L'OL car ils n'ont pas tout anticiper leur gestion sur les droits TV et peut être que tu me donnes une bonne raison d'enchanter mes soirées à voir les noms de clubs qui vont réclamer en urgence des prêts à LFP pour non paiements des salaires .....je ris déjà de te voir déçu d'ici peu pour tes espoirs de voir L'OL manger du pain noir

Signaler Répondre

avatar
Un vrai supporter le 15/10/2020 à 18:31

Avant de pleurer devant le conseil d'État il faut choisir un bon entraîneur pas Garcia

Signaler Répondre

avatar
L OL le 13/10/2020 à 19:28

Lyon 15eme du classement. La faute à qui maintenant ? Le covid ne pourra pas porter le chapeau eternelement

Signaler Répondre

avatar
MARIE CLAIRE le 13/10/2020 à 14:35
J.Lastur. a écrit le 13/10/2020 à 12h54

Et toi,tu réponds pendant tes heures de travail ?
Francisco a parfaitement raison, il y a tant à dire , tout un livre pour dénoncer cette imposture que les footeux ne peuvent comprendre.

et notre louloute adoré, il en dit quoi ?
Il est mort de chagrin devant tant de mésaventures de son mentor chéri ?

Signaler Répondre

avatar
Ali Diaw le 13/10/2020 à 14:17

Arrêter le championnat "au coefficient" ce qui n'est pas prévu dans les statuts et règlements de la LFP serait légal ?
Voilà encore autre chose...

Signaler Répondre

avatar
J.Lastur. le 13/10/2020 à 12:54
carlos a écrit le 13/10/2020 à 11h48

Francisco tu es à la retraite pour avoir le temps de pondre une prise pareille !

Et toi,tu réponds pendant tes heures de travail ?
Francisco a parfaitement raison, il y a tant à dire , tout un livre pour dénoncer cette imposture que les footeux ne peuvent comprendre.

Signaler Répondre

avatar
carlos le 13/10/2020 à 11:48

Francisco tu es à la retraite pour avoir le temps de pondre une prise pareille !

Signaler Répondre

avatar
petrus le 13/10/2020 à 09:26

merci pour la nouvelle photo ça change

Signaler Répondre

avatar
ah bon le 13/10/2020 à 09:22
virgil a écrit le 13/10/2020 à 07h35

Tout ce charabia que l'on connait pour nous dire que tu es content du problème momentané de Aulas , t'inquiète il est sec et à un parapluie pour fortes tempêtes

Alors qu'est ce qu'il fait au conseil d'état ?
Ton Aulas est à bout, et il va payer de sa poche pour survivre, ça va lui enchanter ses soirées, et les tiennes aussi.

Signaler Répondre

avatar
Tarba le 13/10/2020 à 08:54
PerouAtLC a écrit le 13/10/2020 à 08h14

Bon ben reste plus qu'à attendre 3 semaines pour que JMA arrête de regarder en arrière et faire sa pleureuse (au passage, sport national en ce moment) et enfin se projetter et anticiper (qui est le job d'un vrai dirigeant) pour remettre au plus vite l'OL dans le sens de la marche vers les sommets !

Il est capable d'aller à la CEDH, et à l'ONU pour récupérer encore plus de pognon

Signaler Répondre

avatar
A Décines le scandale continue le 13/10/2020 à 08:16
kikou a écrit le 12/10/2020 à 19h57

Vous aurez bonne mine si dans 3 semaines il obtient gain de cause. Bien que je n'y crois ............... l'espoir fait vivre

Aulas se retourne contre ses bienfaiteurs, après le cadeau des terrains et la DIG. Il est rare que l'avis du rapporteur ne soit pas suivi, sauf si encore une fois, des intervention en haut lieu viennent encore pourrir la justice, comme cela a été le cas sur la vente des terrains

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 13/10/2020 à 08:14

Bon ben reste plus qu'à attendre 3 semaines pour que JMA arrête de regarder en arrière et faire sa pleureuse (au passage, sport national en ce moment) et enfin se projetter et anticiper (qui est le job d'un vrai dirigeant) pour remettre au plus vite l'OL dans le sens de la marche vers les sommets !

Signaler Répondre

avatar
virgil le 13/10/2020 à 07:35
Francisco a écrit le 12/10/2020 à 19h35

L'arroseur arrosé

Il y a déjà plus d'une décennie s'engageait un combat qui aura laissé des traces indélébiles au point de vue de la démocratie locale de l'est lyonnais
mais également sur le fonctionnement de nos institutions (locales et nationales) et de notre justice.

En 2006, l'annonce de l'implantation d'un futur grand stade sur le site du Montout à Décines fait du bruit.
Il génère l'approbation des supporters, l'enthousiasme de la quasi totalité des élus locaux (du grand lyon pour l'ssentiel) et
la mise en ordre de marche de la contestation locale avec notamment la création de l'association Carton Rouge et la mobilisation d'associations déjà existantes et ralliées à la cause
(canol, chassieu environnement etc)

Pour de nombreux "opposants", c'est l'occasion de découvrir comment fonctionnent nos institutions.
Ces mastodontes administratifs qui ont du mal à freiner une fois les grandes manoeuvres lancées.
Ainsi, combien de recours et de procédures juridiques, judiciaires et contentieuses administratives naissent pour mieux mourir. Les opposants y laissent des plumes.

On le sait, le choix de la France comme pays organisateur de l'Euro 2016 (au détriment de la Turquie) a engagé la glissade finale vers une inauguration en grande pompe.
Et les compères Aulas et Collomb de se satisfaire d'un pays dont le fonctionnement punit les "opposants" et les "contestataires" et récompense les défenseurs de l'intérêt général.

Basés sur leur bonne foi et convaincus de subir une injustice totale avec une implantation nuisible, les opposants avalent la pilule. Amère. Comment définir l'intérêt général ?
Selon que vous soyez habitants ou entrepreneurs, la définition ne trouve pas d'acquéreur.

Mais en 2020, Covid oblige, c'est au tour d'Aulas et de sa ribambelle d'associés privés de devenir "opposants" et "contestataires".
Avec à la clé le retour de manivelle.
On le sait. Notre pays, avec sa justice, ses collectivités et ses institutions punit "les opposants et les contestataires" et récompense les défenseurs de l'intérêt général.

Il pleut sur l'arroseur. La pilule est moins amère pour les opposants de la première heure.
Le peuple prend enfin conscience que du pain et des jeux ne suffiront pas à guérir du facheux virus.

Tout ce charabia que l'on connait pour nous dire que tu es content du problème momentané de Aulas , t'inquiète il est sec et à un parapluie pour fortes tempêtes

Signaler Répondre

avatar
kikounette le 12/10/2020 à 22:14
kikou a écrit le 12/10/2020 à 19h57

Vous aurez bonne mine si dans 3 semaines il obtient gain de cause. Bien que je n'y crois ............... l'espoir fait vivre

t'es en pleine déprime kikounette, un p'tit test ?

Signaler Répondre

avatar
Sami69 le 12/10/2020 à 22:06

Aulas faudrait penser à tous les morts du COVID au lieu d essayer de gratter les fonds de tiroirs des contribuables

Signaler Répondre

avatar
ah bon le 12/10/2020 à 21:35
kikou a écrit le 12/10/2020 à 19h57

Vous aurez bonne mine si dans 3 semaines il obtient gain de cause. Bien que je n'y crois ............... l'espoir fait vivre

Et 1 + 1, ça fait combien ?
Pas sur que tu aies la réponse.

Signaler Répondre

avatar
A B ruti le 12/10/2020 à 21:26
kikou a écrit le 12/10/2020 à 19h57

Vous aurez bonne mine si dans 3 semaines il obtient gain de cause. Bien que je n'y crois ............... l'espoir fait vivre

dixit l'abruti derrière son clavier !

Signaler Répondre

avatar
petrus le 12/10/2020 à 21:11

vous n'avez pas d'autres photos vous mettez toujours les mêmes

Signaler Répondre

avatar
kikou le 12/10/2020 à 19:57

Vous aurez bonne mine si dans 3 semaines il obtient gain de cause. Bien que je n'y crois ............... l'espoir fait vivre

Signaler Répondre

avatar
Francisco le 12/10/2020 à 19:35

L'arroseur arrosé

Il y a déjà plus d'une décennie s'engageait un combat qui aura laissé des traces indélébiles au point de vue de la démocratie locale de l'est lyonnais
mais également sur le fonctionnement de nos institutions (locales et nationales) et de notre justice.

En 2006, l'annonce de l'implantation d'un futur grand stade sur le site du Montout à Décines fait du bruit.
Il génère l'approbation des supporters, l'enthousiasme de la quasi totalité des élus locaux (du grand lyon pour l'ssentiel) et
la mise en ordre de marche de la contestation locale avec notamment la création de l'association Carton Rouge et la mobilisation d'associations déjà existantes et ralliées à la cause
(canol, chassieu environnement etc)

Pour de nombreux "opposants", c'est l'occasion de découvrir comment fonctionnent nos institutions.
Ces mastodontes administratifs qui ont du mal à freiner une fois les grandes manoeuvres lancées.
Ainsi, combien de recours et de procédures juridiques, judiciaires et contentieuses administratives naissent pour mieux mourir. Les opposants y laissent des plumes.

On le sait, le choix de la France comme pays organisateur de l'Euro 2016 (au détriment de la Turquie) a engagé la glissade finale vers une inauguration en grande pompe.
Et les compères Aulas et Collomb de se satisfaire d'un pays dont le fonctionnement punit les "opposants" et les "contestataires" et récompense les défenseurs de l'intérêt général.

Basés sur leur bonne foi et convaincus de subir une injustice totale avec une implantation nuisible, les opposants avalent la pilule. Amère. Comment définir l'intérêt général ?
Selon que vous soyez habitants ou entrepreneurs, la définition ne trouve pas d'acquéreur.

Mais en 2020, Covid oblige, c'est au tour d'Aulas et de sa ribambelle d'associés privés de devenir "opposants" et "contestataires".
Avec à la clé le retour de manivelle.
On le sait. Notre pays, avec sa justice, ses collectivités et ses institutions punit "les opposants et les contestataires" et récompense les défenseurs de l'intérêt général.

Il pleut sur l'arroseur. La pilule est moins amère pour les opposants de la première heure.
Le peuple prend enfin conscience que du pain et des jeux ne suffiront pas à guérir du facheux virus.

Signaler Répondre

avatar
Henri G le 12/10/2020 à 18:47

Dommage M. AULAS mais c'est le droit qui prime... Pas les intérêts des millionnaires.

Signaler Répondre

avatar
Aucune chance le 12/10/2020 à 18:41

Aulas..du blabla cinéma..ton équipe de chèvres n'avait qu'à jouer ou toi acheter des bons joueurs..mais çà fait des années que cela dure alors un jour çà craque !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.