Près de Lyon : il menace d'éventrer les policiers et de se faire exploser avec eux

Près de Lyon : il menace d'éventrer les policiers et de se faire exploser avec eux
Photo d'illustration - LyonMag

Un homme âgé de 47 ans était jugé lundi à Villefranche-sur-Saône.

Ce Caladois avait, le 18 septembre dernier, bu trop d'alcool. Alors qu'il ravageait son domicile, sa compagne avait prévenu les policiers. Mais ces derniers ont eu toute la peine du monde pour le maîtriser. Car le quadragénaire donnait des coups, s'en infligeait en se jetant la tête sur le sol et tentait de saisir l'arme des fonctionnaires.

L'individu conduit à l'hôpital a menacé les policiers de se faire exploser avec eux s'il avait eu une bombe. Il leur a également promis de les éventrer de la tête aux parties intimes devant leurs enfants.

Selon le Progrès, le prévenu a écopé d'un an de prison ferme.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Médiaperte le 27/11/2020 à 21:23

Quel enrichissement culturel !

Signaler Répondre

avatar
kikou le 27/11/2020 à 16:57
kikou a écrit le 27/11/2020 à 16h52

La censure toujours la censure !!!! La démagogie liée à l'illetrisme . ca ne s'est pas résumer un article mais ils se permettent du juger les commentaires

rectification : ça ne sait pas ...

Signaler Répondre

avatar
kikou le 27/11/2020 à 16:52

La censure toujours la censure !!!! La démagogie liée à l'illetrisme . ca ne s'est pas résumer un article mais ils se permettent du juger les commentaires

Signaler Répondre

avatar
farg le 27/11/2020 à 14:38

On comprend pourquoi leur religion interdit l'alcool

Signaler Répondre

avatar
bien sur !! le 27/11/2020 à 10:26

A enfermer sans perdre de temps !

Signaler Répondre

avatar
fait divers fait diversion le 27/11/2020 à 10:13

encore dans le Beaujolais !

Signaler Répondre

avatar
Ici Lyon le 27/11/2020 à 10:11

Il a dû entendre une voix venue de l'au delà ....

Signaler Répondre

avatar
ouverture le 27/11/2020 à 09:50

du TF1 20heures ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.