Lyon : manifestation "pour l'emploi et contre la précarité" ce samedi

Lyon : manifestation "pour l'emploi et contre la précarité" ce samedi
Image d’illustration- LyonMag

Le rendez-vous est donné à 14h dans le 3e arrondissement de Lyon.

La CGT et son Comité National des Travailleurs Privés d’Emploi et Précaires appellent à la mobilisation contre les licenciements, le chômage et la précarité ce samedi. La manifestation partira de l’Hôpital Edouard Herriot en direction du MEDEF, en passant par le boulevard Jean XXIII.

"Alors que le nombre de chômeurs explose, de nombreuses entreprises utilisent le coronavirus comme prétexte pour licencier et poursuivre leurs courses au profit. Ainsi, la réforme de l’assurance chômage privera 470 000 travailleurs de l’ouverture de droits au chômage et baissera en moyenne de 24% l’allocation de 843 000 travailleurs privés d’emploi et précaires", indique le communiqué.

A cette occasion, le syndicat CGT de l’Hôpital Edouard Herriot annoncera la tenue d’un bureau d’embauche qui se déroulera devant l’hôpital le 14 décembre prochain.

30 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Anne-Lise le 08/12/2020 à 13:27
Venvedit a écrit le 08/12/2020 à 08h16

Parce qu'expliquer qu'il y a des secteurs complètement bouchés et qu'ils seront quasi à coup sûr chômeurs s'ils s'engagent dans cette voie, c'est rendre malheureux ses enfants ? Ah, c'est sûr, ils seront beaucoup plus heureux de devoir multiplier les petits boulots (quand ils les trouvent) et pointer à Pole Emploi ! Je n'ai pas dit choisir un métier qui nous insupporte mais qui paie bien ! J'ai dit qu'en tant que parent, c'est notre devoir d'expliquer le marché du travail, les pour et les contre, et de les aider à trouver le métier qui à la fois leur conviendra, de par leurs envies et leur caractère, et en même temps leur permettra de vivre car il embauche. Mais bon, si ce n'est pas un critère pour vous, bonne chance à vos gosses... ils rejoindrons sans doute (je ne leur souhaite pas) la tripotée de jeunes que je connais, qui ont fait socio/psycho/droit/com et qui désormais galèrent un max, effectivement...

Monsieur,

Effectivement je ne rejoins pas votre point de vue.
Faite donc comme bon vous semble !

Signaler Répondre

avatar
Venvedit le 08/12/2020 à 08:16
Anne-Lise a écrit le 07/12/2020 à 17h57

Il faut surtout laisser ses enfants s'épanouir, les guider, non de décider à leur place, et non leur expliquer les secteurs qui embauchent. Je souhaite que les enfants puissent se passionner pour un métier et non se diriger vers un métier parce que ça paie, ou que ça embauche, je veux des enfants heureux et non psycho-rigides, anxieux...

Je ne partage pas du tout votre point de vue !

Parce qu'expliquer qu'il y a des secteurs complètement bouchés et qu'ils seront quasi à coup sûr chômeurs s'ils s'engagent dans cette voie, c'est rendre malheureux ses enfants ? Ah, c'est sûr, ils seront beaucoup plus heureux de devoir multiplier les petits boulots (quand ils les trouvent) et pointer à Pole Emploi ! Je n'ai pas dit choisir un métier qui nous insupporte mais qui paie bien ! J'ai dit qu'en tant que parent, c'est notre devoir d'expliquer le marché du travail, les pour et les contre, et de les aider à trouver le métier qui à la fois leur conviendra, de par leurs envies et leur caractère, et en même temps leur permettra de vivre car il embauche. Mais bon, si ce n'est pas un critère pour vous, bonne chance à vos gosses... ils rejoindrons sans doute (je ne leur souhaite pas) la tripotée de jeunes que je connais, qui ont fait socio/psycho/droit/com et qui désormais galèrent un max, effectivement...

Signaler Répondre

avatar
Nanard le 07/12/2020 à 20:42

Quand tous les citoyens s’uniront pour demander leur Dû, alors ils gagneront !! En attendant , continuer la division que vous vends la dictature, elle vous va bien.

Signaler Répondre

avatar
Anne-Lise le 07/12/2020 à 17:57
Venvedit a écrit le 07/12/2020 à 08h19

Eh bien j'espère qu'en tant que mère de famille, vous guidez vos enfants en leur expliquant qu'il y a des secteurs qui embauchent, et d'autres complètement bouchés. Et que ça ne sert donc à rien de se plaindre quand on a volontairement fait des études dans un secteur sans avenir.
Il y a un tel éventail de métiers possibles... ok pour faire des études dans un domaine qui nous plaise, c'est la base, mais il faut aussi voir un peu plus loin que le bout de son nez, et prévoir l'avenir...

Il faut surtout laisser ses enfants s'épanouir, les guider, non de décider à leur place, et non leur expliquer les secteurs qui embauchent. Je souhaite que les enfants puissent se passionner pour un métier et non se diriger vers un métier parce que ça paie, ou que ça embauche, je veux des enfants heureux et non psycho-rigides, anxieux...

Je ne partage pas du tout votre point de vue !

Signaler Répondre

avatar
Robert Bidochon 2 le 07/12/2020 à 12:24
Venvedit a écrit le 07/12/2020 à 11h56

Ah oui ? Comme quel secteur, par exemple ? Un secteur ne devient pas saturé ou obsolète en quelques années seulement. Il y a tellement de filières complètement saturées, mais dans lesquelles les étudiants continuent de s'engouffrer parce que c'est la mode, ou parce qu'ils ne savent pas quoi faire d'autre... (le droit, la com', etc...)

Ah bon parce que ce que je viens de vous expliquer ça n existe pas peut-être ?!! Mais bon comme visiblement vous savez tout mieux que le monde , les bistrots et internet sont saturés, oui , de gens comme vous !! Restez bien dans vos certitudes de bas de plafond

Signaler Répondre

avatar
Voilà quoi leur dire le 07/12/2020 à 12:16
Venvedit a écrit le 07/12/2020 à 08h19

Eh bien j'espère qu'en tant que mère de famille, vous guidez vos enfants en leur expliquant qu'il y a des secteurs qui embauchent, et d'autres complètement bouchés. Et que ça ne sert donc à rien de se plaindre quand on a volontairement fait des études dans un secteur sans avenir.
Il y a un tel éventail de métiers possibles... ok pour faire des études dans un domaine qui nous plaise, c'est la base, mais il faut aussi voir un peu plus loin que le bout de son nez, et prévoir l'avenir...

Faut surtout expliquer à ses enfants d'aller dans la fonction publique :
emploi garantie à vie, beaucoup de congés, un travail peu stressant, une retraite calculée sur les 6 derniers mois (heures sups à gogo, primes, etc), les caisses de retraites vides qui viennent piquer dans les caisses du privée

Signaler Répondre

avatar
Venvedit le 07/12/2020 à 11:56
Robert Bidochon a écrit le 07/12/2020 à 09h04

Vous pouvez vous être lancé dans des études ( plusieurs années hein ) dans un milieu porteur d emplois qui va se révéler saturé des années plus tard mais ce sont des choses très simples à comprendre qui vous dépassent visiblement. Alors votre leçon de morale a deux balles de beauf pour voir plus loin que le bout de son nez , quelle rigolade !

Ah oui ? Comme quel secteur, par exemple ? Un secteur ne devient pas saturé ou obsolète en quelques années seulement. Il y a tellement de filières complètement saturées, mais dans lesquelles les étudiants continuent de s'engouffrer parce que c'est la mode, ou parce qu'ils ne savent pas quoi faire d'autre... (le droit, la com', etc...)

Signaler Répondre

avatar
Robert Bidochon le 07/12/2020 à 09:04
Venvedit a écrit le 07/12/2020 à 08h19

Eh bien j'espère qu'en tant que mère de famille, vous guidez vos enfants en leur expliquant qu'il y a des secteurs qui embauchent, et d'autres complètement bouchés. Et que ça ne sert donc à rien de se plaindre quand on a volontairement fait des études dans un secteur sans avenir.
Il y a un tel éventail de métiers possibles... ok pour faire des études dans un domaine qui nous plaise, c'est la base, mais il faut aussi voir un peu plus loin que le bout de son nez, et prévoir l'avenir...

Vous pouvez vous être lancé dans des études ( plusieurs années hein ) dans un milieu porteur d emplois qui va se révéler saturé des années plus tard mais ce sont des choses très simples à comprendre qui vous dépassent visiblement. Alors votre leçon de morale a deux balles de beauf pour voir plus loin que le bout de son nez , quelle rigolade !

Signaler Répondre

avatar
Venvedit le 07/12/2020 à 08:19
Anne lise a écrit le 05/12/2020 à 12h34

Vraiment ? Vous connaissez tous les travailleurs ? Je ne pense pas.
Ce post traite de la précarité et non de votre expérience personnelle.
La précarité existe bien en France pour les jeunes.
Étant mère de famille je défends cela.

Eh bien j'espère qu'en tant que mère de famille, vous guidez vos enfants en leur expliquant qu'il y a des secteurs qui embauchent, et d'autres complètement bouchés. Et que ça ne sert donc à rien de se plaindre quand on a volontairement fait des études dans un secteur sans avenir.
Il y a un tel éventail de métiers possibles... ok pour faire des études dans un domaine qui nous plaise, c'est la base, mais il faut aussi voir un peu plus loin que le bout de son nez, et prévoir l'avenir...

Signaler Répondre

avatar
blablablaaa le 05/12/2020 à 20:55

Ils ne comprennent pas le mot interdiction de manif....

Signaler Répondre

avatar
rienàfoutre le 05/12/2020 à 19:27

Les congés payés, la sécu, le droit du travail....Merci aux syndicats et les grincheux, vous êtes bien contents de partir en vacances. Vous contestez bien au chaud sur votre canapé. Rien à foutre des gens comme vous. La CGT continuez à les emmerder.

Signaler Répondre

avatar
Zig le 05/12/2020 à 17:13
Math a écrit le 05/12/2020 à 11h52

Ça marche dans les deux sens. Tout le monde ne galère pas pour en trouver. Tout le monde ne va pas au boulot en reculant et en ayant une boule au ventre. Il faudra un jour arrêter de se plaindre

C'est normal que ceux qui n'ont pas à se plaindre ne le fassent pas.

Alors cessez donc de dire aux autres des choses du genre "est-ce que je me plains moi ? Non, alors vous taisez vous !"

Ne soyez pas égoïste.

Signaler Répondre

avatar
Aboukam le 05/12/2020 à 15:33

Il faut être solidaire, j’y suis allé !

Signaler Répondre

avatar
Mont Monnet le 05/12/2020 à 13:50

Bientôt, les marches de la faim...

Signaler Répondre

avatar
Anne lise le 05/12/2020 à 12:34
Math a écrit le 05/12/2020 à 11h52

Ça marche dans les deux sens. Tout le monde ne galère pas pour en trouver. Tout le monde ne va pas au boulot en reculant et en ayant une boule au ventre. Il faudra un jour arrêter de se plaindre

Vraiment ? Vous connaissez tous les travailleurs ? Je ne pense pas.
Ce post traite de la précarité et non de votre expérience personnelle.
La précarité existe bien en France pour les jeunes.
Étant mère de famille je défends cela.

Signaler Répondre

avatar
hydrazine le 05/12/2020 à 12:09
NoOne a écrit le 05/12/2020 à 11h56

Une manif de la CGT « pour » l’emploi.
C’est une blague ?
Le chômage et la misère c’est justement leur fond de commerce.
Pourquoi laisser une entreprise virer 5% du personnel pour sauver 95% alors qu’elle pourrait simplement déposer le bilan et faire 100% de chômage. C’est ça la logique des syndicats et des extrêmes gauches.
La misère vote à gauche, ils le savent bien.
Comment peut on être aussi aveugle ?

j ai toujours entendu un de mes clients dire:
"l extreme droite......" finit"(terme souligné) ..........toujours par eclore et murir sur la misere........"
et il avait connu la deuxieme guerre mondiale , l occupation
de plus,il avait beaucoup de clientele en allemagne......et il n etait pas ..........un collaborateur!!
à preciser quand meme pour les esprits chagrins

Signaler Répondre

avatar
Pffffff le 05/12/2020 à 12:08

Messieurs les Policiers sortez les CANONS à EAU ça les rafraîchira ras le bol de tous ces abr....... jamais contents et qui sont contre tout!!!

Signaler Répondre

avatar
NoOne le 05/12/2020 à 11:56

Une manif de la CGT « pour » l’emploi.
C’est une blague ?
Le chômage et la misère c’est justement leur fond de commerce.
Pourquoi laisser une entreprise virer 5% du personnel pour sauver 95% alors qu’elle pourrait simplement déposer le bilan et faire 100% de chômage. C’est ça la logique des syndicats et des extrêmes gauches.
La misère vote à gauche, ils le savent bien.
Comment peut on être aussi aveugle ?

Signaler Répondre

avatar
Math le 05/12/2020 à 11:52
Anne lise a écrit le 05/12/2020 à 11h44

Votre expérience personnelle n'est pas celle de tous ! Stupide votre remarque

Ça marche dans les deux sens. Tout le monde ne galère pas pour en trouver. Tout le monde ne va pas au boulot en reculant et en ayant une boule au ventre. Il faudra un jour arrêter de se plaindre

Signaler Répondre

avatar
Anne lise le 05/12/2020 à 11:44
Math a écrit le 05/12/2020 à 09h56

On nous rabâche depuis des années du chômage, du chômage, du chômage. Je n'ai jamais peiné pour trouver du boulot. C'est étrange tout de même. Après quand on voit les manifestants, je comprends que les patrons n'en veulent pas. Allez bonne marche les pleureuses

Votre expérience personnelle n'est pas celle de tous ! Stupide votre remarque

Signaler Répondre

avatar
Zig le 05/12/2020 à 11:21
Math a écrit le 05/12/2020 à 09h56

On nous rabâche depuis des années du chômage, du chômage, du chômage. Je n'ai jamais peiné pour trouver du boulot. C'est étrange tout de même. Après quand on voit les manifestants, je comprends que les patrons n'en veulent pas. Allez bonne marche les pleureuses

Mouais.

Personne ne peut prétendre entrer dans une moyenne T couvrir tous les cas inimaginables.

Tant mieux pour vous si vous avez toujours trouvé du boulot non précaire et qui corresponde pil-poil à vos qualifications et attentes.

Mais sachez qu'à priori ce n'est pas le cas de tous le monde.

Il y a des milliers de gens qui bossent, mais qui sont dans des conditions très précaires, les employeurs versent même des primes de "précarité" pour cela.

Signaler Répondre

avatar
Math le 05/12/2020 à 09:56

On nous rabâche depuis des années du chômage, du chômage, du chômage. Je n'ai jamais peiné pour trouver du boulot. C'est étrange tout de même. Après quand on voit les manifestants, je comprends que les patrons n'en veulent pas. Allez bonne marche les pleureuses

Signaler Répondre

avatar
nulllllllll le 05/12/2020 à 09:42
Terminator...... a écrit le 05/12/2020 à 09h18

Précarité.. Chômage... Etc..... Quand au dénommé MARTINEZ lui par contre gagne bien sa vie aux dernières nouvelles... Au fait combien coûte une paire de..... RAY BAN....
MONSIEUR MARTINEZ......

Exactement. C'est lui et ses incompétents de syndicats qui servent à rien, qui ont laissé passé l'assurance chômage.

Le conseil constitutionnel vient de ratifier la nouvelle convention, et l'état doit revoir sa copie.

Fallait manifester bien avant

Signaler Répondre

avatar
flics bus le 05/12/2020 à 09:33
Terminator...... a écrit le 05/12/2020 à 09h18

Précarité.. Chômage... Etc..... Quand au dénommé MARTINEZ lui par contre gagne bien sa vie aux dernières nouvelles... Au fait combien coûte une paire de..... RAY BAN....
MONSIEUR MARTINEZ......

Martinez ramasse presque 6000 euros par mois ; il vit BIEN !
L'ai pas encore vu faire la manche à la sortie des Super U ?

Signaler Répondre

avatar
Terminator...... le 05/12/2020 à 09:18

Précarité.. Chômage... Etc..... Quand au dénommé MARTINEZ lui par contre gagne bien sa vie aux dernières nouvelles... Au fait combien coûte une paire de..... RAY BAN....
MONSIEUR MARTINEZ......

Signaler Répondre

avatar
Qu'es ce que ferai pas le français pour gueuler le samedi dans la rue le 05/12/2020 à 09:16

Parce qu'il y a des gens qui sont contre l'emploi et pour la précarité ?

Signaler Répondre

avatar
Jean chri le 05/12/2020 à 08:38
Hypocrisie quotidienne a écrit le 05/12/2020 à 07h50

1 an après la mise en place de la réforme, les gens se réveillent ..

Ah non. Les gens en avaient rien à taper avant car ils n'étaient pas concernés. Puis le covid est arrivé et ils ont perdus leur boulot. Donc maintenant ils se sentent concerné.
Elle est belle la solidarité. A gerber

Mieux vaut tard que jamais

Signaler Répondre

avatar
Canto52 le 05/12/2020 à 08:30

Les gens se réveillent? Ça fait des années qu il y a des manifs contre les licenciements,la précarité etc....Mais comme on se dirige vers une dictature, le peuple n est plus écouté.

Signaler Répondre

avatar
Ici Lyon le 05/12/2020 à 08:13

Je croyais les manifs de ce samedi interdites,suivant l'arrêté du préfet ???????

Signaler Répondre

avatar
Hypocrisie quotidienne le 05/12/2020 à 07:50

1 an après la mise en place de la réforme, les gens se réveillent ..

Ah non. Les gens en avaient rien à taper avant car ils n'étaient pas concernés. Puis le covid est arrivé et ils ont perdus leur boulot. Donc maintenant ils se sentent concerné.
Elle est belle la solidarité. A gerber

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.