Médecin assassiné : toujours beaucoup de questions

L’enquête s’oriente vers la vie privée du docteur Terrien. Le médecin, exécuté de deux balles dans la tête et partiellement brûlé, n’avait pas d’ennemis connus dans son activité professionnelle. Le procureur de la république Xavier Richaud estime que le crime est lié à la sphère personnelle et privée de Jean Pierre Terrien. De nombreuses auditions sont menées par les enquêteurs pour percer les mystères qui parsèment cette affaire. L’autopsie pratiquée lundi sur la victime n’a pour le moment pas encore délivré tous ses secrets. Ainsi, il est possible que les blessures à la tête n’aient pas été causées par une arme à feu, mais il est encore trop tôt pour se prononcer. Les investigations se poursuivent, tambour battant.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.